Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Antiarythmiques de classe II

Bêtabloquants. Ils s’opposent aux effets de la stimulation bêta-adrénergique au niveau des tissus richement innervés.

Leurs actions sont différentes selon le type de cellules :

- baisse de l’automatisme sinusal par réduction de la pente de dépolarisation diastolique lente (fibres à réponse lente)

- ralentissement de la conduction nodale (fibres à réponse lente)

- réduction de la durée du potentiel d’action des fibres à réponse rapide

- période réfractaire peu ou pas modifiée (oreillettes et ventricules) ou augmentée au niveau du nœud AV.

L’innervation adrénergique est faible au niveau du tissu myocardique atrial, ventriculaire ou celui des voies accessoires, aussi l’effet bêtafrénateur est très faible, voire nul, sauf en condition d’ischémie où ils s’opposent à l’action arythmogène des catécholamines.

Sur l’ECG :
- la fréquence cardiaque est ralentie,
- l’intervalle P-R est allongé,

- l’intervalle Q-T n’est pas modifié voire diminué (sauf sotalol),

- la durée des complexes QRS est inchangée.
 
Exemples :  propranolol, aténolol, esmolol, métoprolol…  
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12487103 visiteurs.