Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Battement de capture
Bêtabloquants
Bigéminisme
Bitachycardie
Bloc
Bloc auriculo-ventriculaire
Bloc AV 1er degré
Bloc AV 2ème degré 1. généralités
Bloc AV 2ème degré 2. Mobitz I
Bloc AV 2ème degré 3. Mobitz II
Bloc AV 2ème degré 4. bloc 2/1
Bloc AV 2ème degré 5. bloc 2/1 masqué
Bloc AV 2ème degré 6. haut degré
Bloc AV 2ème degré 7. Pseudobloc
Bloc AV 3ème degré
Bloc bifasciculaire
Bloc bifasciculaire (antérieur)
Bloc bifasciculaire (postérieur)
Bloc de branche 1. généralités
Bloc de branche 2. droit complet
Bloc de branche 2. droit incomplet
Bloc de branche 3. gauche complet
Bloc de branche 3. gauche FAUX
Bloc de branche 3. gauche incomplet
Bloc de branche 4. bilatéral
Bloc de branche 5. déguisé
Bloc de branche 6. fonctionnel
Bloc de branche 7. ralentisseur
Bloc de branche 8. bloc en phase 3
Bloc de branche 9. bloc en phase 4
Bloc de sortie
Bloc fasciculaire
Bloc fasciculaire antérieur gauche
Bloc fasciculaire postérieur gauche
Bloc fasciculaire septal gauche
Bloc focal
Bloc infranodal
Bloc inter-atrial
Bloc intranodal
Bloc intraventriculaire
Bloc péri-infarctus
Bloc sino-atrial
Bloc sino-atrial du 1er degré
Bloc sino-atrial du 2ème degré
Bloc sino-atrial du 3ème degré
Bloc trifasciculaire
Blocs Traitement en urgence
Bradyarythmie
Bradycardie
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Branches du faisceau de His
 
 
 
 
Bigéminisme
Survenue régulière d’extrasystole(s) après chaque complexe du rythme de base. On parle de bigéminisme atrial, jonctionnel ou ventriculaire selon l’origine de l’extrasystole.
 
Le bigéminisme classique réalise une paire : un complexe de base suivi d’une extrasystole. Plus rarement, le bigéminisme réalise un trio (un complexe de base et un doublet d’extrasystoles ou bigéminisme 1:2.

Le trigéminisme réalise un trio dans l’autre sens (deux complexes de base et une extrasystole ou bigéminisme 2:1). Dans les deux cas, un couplage fixe traduit une  activité déclenchée.

Un bigéminisme témoigne d’un automatisme anormal. Ce n’est pas un signe de gravité en soit. Il peut être transitoire et bénin (ex. extrasystoles ventriculaires infundibulaires), qu’il y ait ou non une cardiopathie. Il faut rechercher un facteur déclenchant (cf. Arythmie) et le corriger. 
 

On appelle parfois rythmes bigéminés ou « pseudo-bigéminisme » les couplages analogues réalisés par d’autres mécanismes que l’extrasystolie, par exemple certains blocs auriculo-ventriculairesdu second degré (3:2), certains échappements réguliers, certains rythmes réciproques ou la parasystolie.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 14801338 visiteurs.