Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Battement de capture
Bêtabloquants
Bigéminisme
Bitachycardie
Bloc
Bloc auriculo-ventriculaire
Bloc AV 1er degré
Bloc AV 2ème degré 1. généralités
Bloc AV 2ème degré 2. Mobitz I
Bloc AV 2ème degré 3. Mobitz II
Bloc AV 2ème degré 4. bloc 2/1
Bloc AV 2ème degré 5. bloc 2/1 masqué
Bloc AV 2ème degré 6. haut degré
Bloc AV 2ème degré 7. Pseudobloc
Bloc AV 3ème degré
Bloc bifasciculaire
Bloc bifasciculaire (antérieur)
Bloc bifasciculaire (postérieur)
Bloc de branche 1. généralités
Bloc de branche 2. droit complet
Bloc de branche 2. droit incomplet
Bloc de branche 3. gauche complet
Bloc de branche 3. gauche FAUX
Bloc de branche 3. gauche incomplet
Bloc de branche 4. bilatéral
Bloc de branche 5. déguisé
Bloc de branche 6. fonctionnel
Bloc de branche 7. ralentisseur
Bloc de branche 8. bloc en phase 3
Bloc de branche 9. bloc en phase 4
Bloc de sortie
Bloc fasciculaire
Bloc fasciculaire antérieur gauche
Bloc fasciculaire postérieur gauche
Bloc fasciculaire septal gauche
Bloc focal
Bloc infranodal
Bloc inter-atrial
Bloc intranodal
Bloc intraventriculaire
Bloc péri-infarctus
Bloc sino-atrial
Bloc sino-atrial du 1er degré
Bloc sino-atrial du 2ème degré
Bloc sino-atrial du 3ème degré
Bloc trifasciculaire
Blocs Traitement en urgence
Bradyarythmie
Bradycardie
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Branches du faisceau de His
 
 
 
 
Bloc AV 2ème degré 3. Mobitz II

Interruption complète de la conduction AV après certaines impulsions atriales : l’intervalle P-R est constant jusqu’à une seule onde P bloquée.

Le tracé montre au moins deux ondes P successives conduites avant blocage (ex. conduction 5:4, 4:3, 3:2). Le PR est en général normal avant la pause et ne change pas après la pause (loi du tout ou rien). La pause incluant l'onde P bloquée est égale à deux cycles PP. Ces critères diagnostiques sont rigoureux. 

Les QRS peuvent être fins si le blocage est intrahisien (le plus rare) ou larges si le blocage est infra-hisien (le plus fréquent). Ce dernier siège de blocage correspond à un bloc de branche bilatéral intermittent. 

Si une onde P est bloquée une fois sur 2 le diagnostic différentiel avec un BAV 2 Mobitz I n'est pas facile, surtout si les QRS sont larges : VoiBloc AV du 2e degré : bloc 2/1

Si plusieurs ondes P sont bloquées avec une pause multiple de cet intervalle, on parle de bloc AV de haut degré

Le Mobitz II est toujours secondaire à une lésion organique au sein du réseau de His-Purkinje. Cette lésion est toujours infranodal (tronc du faisceau de His ou distal). Elle peut évoluer rapidement vers un bloc AV de haut degré ou un BAV III.

Attention : Ce bloc (infranodal) n’est généralement pas sensible à l’atropine ni à l’isoprénalineCes médicaments peuvent d’ailleurs majorer le blocage car ils génèrent plus d’influx supraventriculaires vers le siège du blocage, lequel retient alors davantage d’influx (cf. bloc en phase 3).


Diagnostic différentiel : Pseudobloc

------------------------

Silverman ME et al. Woldemar Mobitz and His 1924 classification of second-degree atrioventricular block. Circulation 2004; 110;1162-1167. 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 14816617 visiteurs.