Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Capture sinusale
Cardiomyopathie
Cardiomyopathie amyloïde
Cardiomyopathie de stress Takotsubo
Cardiomyopathie dilatée
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophique apex
Cardiomyopathie rythmique
Cardiomyopathie/DVDA
Cardiomyopathie/DVDA : TV
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 1
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 2
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 3
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 4
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 5
Cardioversion
Cardioversion FA
Cardioversion FA et Fx accessoire
Cardioversion FA et infarctus
Cardioversion tachycardie régulière
Cardioversion TV monomorphe
Cardioversion TV polymorphe
Cardioversion/défibrillation électrique
Carvédilol
Chloroquine
Cocaïne
Commotio cordis
Communication interauriculaire
Complexe de fusion
Complexe d’échappement
Complexe électro-entraîné
Complexe QRS
Complexe QRS isodiphasique
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS aberrants
Complexes QRS aberrants/ectopiques
Complexes QRS ectopiques
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Concordance du segment ST
Conduction accessoire
Conduction antidromique
Conduction cachée
Conduction décrémentielle
Conduction intracardiaque
Conduction nodale accélérée
Conduction orthodromique
Conduction rétrograde
Conduction supernormale
Contusion myocardique
Couplage
Courant de lésion
Critères de Sgarbossa
Cupule digitalique
Cœur de sportif
Cœur pulmonaire aigu
Cœur pulmonaire chronique
Cœur vertical
 
 
 
 
Conduction supernormale

Conduction inattendue d’un influx dans une région myocardique censée être en période réfractaire. Ce phénomène s’observe lorsqu’un influx prématuré parvient en fin de période de repolarisation d’une cellule excitable, exactement en phase de conduction supernormale (période extrêmement brève en seconde partie de l’onde T), et qu’il dépolarise à nouveau la cellule. L’influx est alors conduit plus rapidement qu’un influx qui serait tombé en phase de repos normal.

Ce phénomène, bien qu’exceptionnel, fournit de nombreux exemples de conduction cachée.

Une conduction supernormale peut s’observer :

- au niveau du nœud AV  : il se traduit alors par une amélioration inattendue de la conduction AV au cours d’une dissociation AV ou une réponse ventriculaire rapide au cours d’une fibrillation auriculaire avec préexcitation à période réfractaire longue.

- au niveau d’une branche du faisceau de His : il se traduit alors par la disparition transitoire d’un bloc de branche ou par la présence de QRS fins au sein d’une tachycardie supraventriculaire à QRS larges (pseudo-capture).

voir un exemple ici 

 

 

Références :

 

Spodick DH (2007)

 

Niroomand F. Supernormal conduction mimicking a supraventricular capture beat during wide complex tachycardia  Heart 2002;88:295 (téléchargeable)

Friedman M and Schweitzer P (2006) Transient unexpected improvement of AV conduction: What is the mechanism? Indian Pacing and Electrophysiology Journal 2006 ; 6 (3) :182-183. (téléchargeable)

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 8797568 visiteurs.