Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Capture sinusale
Cardiomyopathie
Cardiomyopathie amyloïde
Cardiomyopathie de stress Takotsubo
Cardiomyopathie dilatée
Cardiomyopathie hypertrophique
Cardiomyopathie hypertrophique apex
Cardiomyopathie rythmique
Cardiomyopathie/DVDA
Cardiomyopathie/DVDA : TV
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 1
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 2
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 3
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 4
Cardioversion
Cardioversion FA
Cardioversion FA et Fx accessoire
Cardioversion FA et infarctus
Cardioversion tachycardie régulière
Cardioversion TV monomorphe
Cardioversion TV polymorphe
Cardioversion/défibrillation électrique
Carvédilol
Chloroquine
Cocaïne
Commotio cordis
Communication interauriculaire
Complexe de fusion
Complexe d’échappement
Complexe électro-entraîné
Complexe QRS
Complexe QRS isodiphasique
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS aberrants
Complexes QRS aberrants/ectopiques
Complexes QRS ectopiques
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Concordance du segment ST
Conduction accessoire
Conduction antidromique
Conduction cachée
Conduction décrémentielle
Conduction intracardiaque
Conduction nodale accélérée
Conduction orthodromique
Conduction rétrograde
Conduction supernormale
Contusion myocardique
Couplage
Courant de lésion
Critères de Sgarbossa
Cupule digitalique
Cœur de sportif
Cœur pulmonaire aigu
Cœur pulmonaire chronique
Cœur vertical
 
 
 
 
Cœur pulmonaire chronique
Surcharge chronique de tension pariétale du ventricule droit secondaire à une anomalie pulmonaire chronique avec hypertension artérielle pulmonaire. Cette définition ne comprend pas la dilatation du ventricule droit secondaire à une insuffisance du ventricule gauche, les cardiopathies congénitales ou les valvulopathies acquises. [1]
 
Les étiologies principales sont les BPCO (bronchite chronique, emphysème) et plus rarement des amputations importantes du parenchyme pulmonaire après chirurgie ou traumatisme, des embolies pulmonaires à répétition, une hypertension pulmonaire primitive, des maladies systémiques (sarcoïdose, sclérodermie…), une fibrose interstitielle diffuse et les étiologies responsables d'hypoventilation alvéolaire (cyphoscoliose, obésité morbide, affections neuro-musculaires…).
 
Les manifestations ECG associent à des degrés variables : une déviation axiale droite (ou un ÂQRS perpendiculaire au plan frontal), une onde RV1 modérément augmentée, une onde S persistante dans tout le précordium et une onde RV6 peu voltée, L’onde RV6 est peu ampleen raison du déplacement du diaphragme et du cœur vers le bas et en arrière (à l’inverse des grands ondes R observées en cas d’hypertrophie ventriculaire droite avec un développement antérieur du VD). Le voltage des complexes est habituellement diminué du fait de l’interposition aérienne pulmonaire.
 
Les signes d’accompagnement possibles sont une hypertrophie auriculaire droite et/ou un ÂP > 60°, un retard droit,un bloc de branche droit et/ou des signes de surcharge ventriculaire droit.


[1]The Merck Manual (2006-8)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12431244 visiteurs.