Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Déflexion intrinsécoïde
La déflexion intrinsécoïde (DI) est le temps qui sépare le début du complexe QRS du sommet de l’onde R (« temps d’inscription de l’onde R »). En rythme supraventriculaire, ce temps correspond à durée de la dépolarisation ventriculaire depuis le septum jusqu’au myocarde sous-jacent à l'électrode exploratrice.
La DI est influencée par la vitesse de conduction (cf. Conduction intracardiaque) et la distance à parcourir (dilatation et épaisseur de la cavité myocardique). La DI intervient donc comme critère dans les diagnostics de blocs de branchehypertrophie ventriculaire et tachycardie ventriculaire.
La DI physiologique en V1 est ≤ 35 ms et en V6 < 55 ms ; cette différence s’explique par l’épaisseur respective des ventricules : environ 3 mm pour le droit contre 12 mm pour le gauche.
- On parle de « retard à l’apparition de la DI en précordiales droites » ou plus simplement de « retard droit » quand le temps d’inscription de l’onde R est ≥ 40 ms en V1. En cas de bloc de branche droit complet, la DI est > 50 ms. Quand le QRS est polyphasique, la DI est celle qui comporte la ligne de descente la plus abrupte.
- On parle de « retard à l’apparition de la DI en précordiales gauches » ou plus simplement de « retard gauche » quand le temps d’inscription de l’onde R est ≥ 55 ms en V6. En cas de bloc de branche gauchecomplet, la DI est > 60 ms. Cette valeur n’est atteinte parfois qu’en V7 au 5ème espace intercostal ou en V6 au 3ème espace intercostal. En effet le retard de DI y est parfois mieux vu en cas de déplacement important vers la gauche de la zone de transition ou d’axe hypergauche. [1]
D’autres troubles de conduction intraventriculaire (anti-arythmiques, stabilisants de membrane, hyperkaliémie…) peuvent considérablement prolonger la DI (cf. Bloc intraventriculaire).

La DI mesurée chez des volontaires sains chinois est < 40 ms dans la très grande majorité des cas [3]. La mesure du temps d’inscription de l’onde R en DII permet de séparer avec une très forte valeur prédictive les TSV des TV. Un temps ≥ 50 ms aurait un rapport de vraisemblance positif égal à 35 en faveur d’une TV [2].

Références

[1] Surawicz B (2009) 

[2] Pava LF, et al. R-wave peak time at DII: A new criterion for differentiating between wide complex QRS tachycardias. Heart Rhythm. 2010;7(7):922-6

[3] Deng J, Chen T, Zeng C, Lu N, Zhou L, Tan X, Yu M. R-wave peak time at lead II in Chinese healthy adults. BMC Cardiovasc Disord. 2016;16:88.  (téléchargeable)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10363797 visiteurs.