Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
ECG : 18 dérivations

L’enregistrement des dérivations V7-V9 ne doit pas être systématique. Il n'est utile qu’en cas de « suspicion clinique forte d’occlusion de l’artère circonflexe avec ECG initial non-diagnostic ou en cas de sous-décalage de ST en dérivations V1-V2(V3) »[4] pour rechercher un infarctus isolé ou étendu au territoire basal (cf. Infarctus basal).

L’enregistrement des dérivations V3R-V4R ne doit pas être systématique. Il n’est utile qu’en cas d’infarctus dans le territoire inférieur pour rechercher une extension de l’infarctus au VD (cf. Infarctus du ventricule droit). En effet, les dérivations V3R-V4R explorent le territoire du ventricule droit. Cette extension peut être envisagée lorsque le sus-décalage en V1 est plus ample que celui observée en dérivation V2.

Les auteurs des recommandations de l’ESC 2015 précisent que les dérivations additionnelles (V3R, V4R, V7–V9) ne sont recommandées (Classe I, niveau C) que si les 12 dérivations standards ne sont pas concluantes en situation d'ischémie peristante (ongoing ischemia).[5]

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 14827786 visiteurs.