Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Fibrillation atriale. 12 ablation v. pulm
Ablation d’une fibrillation auriculaire

Cette technique repose sur l’exclusion des quatre veines pulmonaires à l’origine de certaines FA paroxystiques. Elle est longue et difficile, réservée aux centres très spécialisés (il faut réaliser un cathétérisme trans septal pour positionner les sondes dans l’OG puis dans les veines pulmonaires, une par une).

Elle offre une prévention efficace des récidives (indications : voir figures) [1], par l'isolation des foyers initiateurs de la FA [formes paroxystiques brèves (< 24 h); lambeaux de FA entrecoupés de RS avec ESA précoces (P sur T) isolées ou en salves; activité atriale relativement monomorphe suggérant une forme focale, absence de cardiopathie; absence de dilatation de l'oreillette gauche en faveur d'une atteinte du substrat atrial : etude MANTRA-PAF].
 
Elle est indiquée (ESC 2012) : "Catheter ablation of symptomatic paroxysmal AF is recommended in patients who have symptomatic recurrences of AF on antiarrhythmic drug therapy (amiodarone, dronedarone, flecainide, propafenone, sotalol) and who prefer further rhythm control therapy, when performed by an electrophysiologist who has received appropriate training and is performing the procedure in an experienced centre." (NIveau IA) --> voir figure
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 8486356 visiteurs.