Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Hypertrophie
Terme ECG qui désigne à la fois des signes de dilatation et/ou hypertrophie d’une cavité cardiaque (oreillette ou ventricule). Il est impropre pour les oreillettes qui ne s’hypertrophient pas ou guère, mais se dilatent.
 
Etiologies : une hypertrophie/dilatation peut être en rapport avec une surcharge de travail chronique (ex. HTA, HTAP, valvulopathie…) ou une autre forme de surcharge (ex. Cardiomyopathie, embolie pulmonaire…). 
 
ECG. Les dilatations donnent des signes surtout visibles dans les dérivations frontales (cf. Déviation axiale) et les hypertrophies des signes surtout visibles dans les dérivations précordiales (cf. Indices d’hypertrophie ventriculaire). Ces signes sont spécifiques mais peu sensibles comparés aux méthodes modernes d’imagerie. Néanmoins, l’ECG garde sa place compte tenu de sa disponibilité, de son coût et des renseignements pronostics indépendants qu’il procure. 
 
--> L’hypertrophie/dilatation atriale associe de façon variable une augmentation d’amplitude, de durée et une déviation axiale de l’onde P du côté de l’« hypertrophie » (cf. HAD, HAG).
--> L’hypertrophie/dilatation ventriculaire associe de façon variable une augmentation d’amplitude, de durée et une déviation axiale des complexes QRS du côté de l’hypertrophie et des troubles particuliers de repolarisation appelés « signes de surcharge » (cf. Surcharge ventriculaire).
 
Hancock EW (2009)
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12173840 visiteurs.