Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Hypertrophie auriculaire droite

La dilatation de l'oreillette droite modifie les deux premiers tiers de la dépolarisation auriculaire (cf. Onde P sinusale).

Une HAD électrique est définie par une onde P sinusale ample en DII-DIII dont l’amplitude est > 2,5 mm (2,5 petits carreaux verticaux ou 0,25 mV). Une déviation vers la droite de l’axe de P est fréquente (80 voire 90°). Une positivité initiale proéminente de l’onde P en V1 ou V2 (≥ 1,5 mm ou 0,15 mV) indique aussi l’existence d’une HAD.

Cet aspect se rencontre de façon typique au cours d’une dyspnée aiguë, d’un cœur pulmonaire aigu ou d’un cœur pulmonaire chronique (voir Emphysème). Pour cette raison, on parle parfois d’onde P pulmonaire. L’amplitude est parfois telle qu’on parle d’onde P « gothique ».

Une HAD peut se rencontrer également au cours de l’évolution de certaines cardiopathies gauches (rétrécissement mitral, insuffisance mitrale…)

Référence :

Hancock EW et al. AHA/ACCF/HRS recommendations for the standardization and interpretation of the electrocardiogram: part V: electrocardiogram changes associated with cardiac chamber hypertrophy... J Am Coll Cardiol. 2009;53(11):992-1002. Review. (téléchargeable)

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 8771865 visiteurs.