Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Hypotension orthostatique
(Ce n'est pas un terme ECG , mais les définitions de la référence citée nous paraissent indispensables...).
  • L’hypotension orthostatique classique est un signe physique défini comme une diminution de la pression systolique ≥ 20 mmHg et de la TAD ≥ 10 mmHg dans les 3 min d’othostatisme.
  • L'hypotension orthostatique Initiale se caractérise par une diminution de la pression artérielle en position debout immédiatement > 0,40 mmHg et revient rapidement à la normale, de sorte que la période d'hypotension et symptômes est courte (< 30 s).
  • L'hypotension orthostatique retardée (progressive) n'est pas rare chez les personnes âgées. Elle est attribuée à l'âge, la baisse de réflexes compensatoires du sytème CV chez les personnes âgées sensibles à une diminution de la précharge. Elle est caractérisée par une diminution lente et progressive de la pression artérielle systolique en posture debout. L'absence d'un réflexe de bradycardie (vagal) différencie l'hypotension orthostatique retardée de la syncope réflexe. 
  • Le syndrome de tachycardie orthostatique posturale. Certains patients, principalement des femmes jeunes, formulent des plaintes d'intolérance orthostatique, mais pas de syncope, avec augmentation marquée de la fréquence cardiaque [> 30 battements par minute ou > 120/mn] et instabilité de la pression artérielle. Ce syndrome est fréquemment associé au syndrome de fatigue chronique. La physiopathologie sous-jacente reste à déterminer.
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11737106 visiteurs.