Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Indice de TV : généralités
Indice de TV : Pava : QRS DII
Indice de TV : Vereckei : QRS en VR
Indice de TV : Vereckei : ratio vi/vt
Indice d’HVG : 1. généralités
Indice d’HVG : 2. Sokolow-Lyon
Indice d’HVG : 3. Cornell
Indice d’HVG : 4. Lenègre
Indice d’HVG : Gubner-Ungerleider
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5a. BBD et ST+
Infarctus 5b. BBD et non ST+
Infarctus 5c. BBG
Infarctus 5d. bloc atrio-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation atriale
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Insuffisance coronaire
Intervalle
Intervalle P-R
Intervalle Q-T. 1. Généralités
Intervalle Q-T. 2. technique de mesure
Intervalle Q-T. 3a. QT corrigé (QTc)
Intervalle Q-T. 3b. QRS larges
Intervalle Q-T. 4a. Long
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Intervalle Q-T. 5. Court
Intervalle R-R
Intervalle T-P
Intoxication stabilisant de membrane
Inversion bénigne de l’onde T
Inversion des électrodes
Inversion des électrodes frontales
Inversion électrodes BG et JG
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Isoprénaline
 
 
 
 
Indice d’HVG : 1. généralités

Le diagnostic ECG de l'HVG (du " remodelage ventriculaire gauche ") repose sur la positivité d'un et surtout plusieurs indices d'hypertrophie ventriculaire. Certains indices ont une excellente spécificité (voisine de 90%), mais une sensibilité faible (voisine de 25-30%) comparée à l'échocardiographie [1]. Leur combinaison offre une valeur diagnostique et pronostique bien supérieure à l'emploi d'un indice isolément. Leur valeur prédictive positive est excellente lorsque la prévalence est haute (≥ 50 ans, obésité, HTA). Leur présence aggrave en général le pronostic vital des sujets hypertendus ou atteints de valvulopathie.

Ces indices sont moins performants (moins sensibles) chez la femme, avec l'âge (≥ 60 ans) ou l'obésité et parfois en cas de processus dégénératif du myocarde avec hypertrophie excentrique (remplacement des cellules électriques par de la fibrose, avec une masse ventriculaire néanmoins augmentée).
 
Ils sont aussi moins performants (moins spécifiques) chez l'homme jeune sain où il est n'est pas rare d'observer des QRS amples et fins (ex. ≥ 20 mm en dérivations frontales ou ≥ 35 ms en V3 ou V4). Vidéo formation sur les faux positifs ici (10 min)
 
Vidéo formation Youtube (24 min) : L’ECG de l'hypertrophie ventriculaire gauche

 

Pour une mesure précise, la position des électrodes doit être extrêmement rigoureuse.

1 - indices de voltage en monodérivation :
Frontales
RDI > 15 mm (plus spécifique si RDI > 20 mm) ;
RVL > 11 mm ou RVF (DII ou DIII) > 20 mm (Sokolow-Lyon voltage),
RVL > 12 mm (Minnesota Code Classification),
R + S > 19 mm en n'importe quelle dérivation
NB. Pour certains, l'absence d'amplitude de R en VL ≥ 5 mm doit remettre en question la possibilité d'une HVG chez l'hypertendu. Pour d'autres, la valeur de R en VL offre une bonne performance diagnostique et pronostique des évènements CV chez l'hypertendu.
 
Précordiales
SV1 > 23 mm ou SV2 > 25 mm (plus spécifique si SV1/V2 > 30 mm)
RV5 > 33 mm ou RV6 > 25(26) mm (indice de Lenègre ou Wilson),
RV5/V6 > 1 (indice de Holt) ou RV5-V6 > 26 mm,
R + S > 35 mm en une dérivation (score de Sokolow modifié, plus spécifique si > 45 mm) ;
RI/II/III/aVF > 20 mm, SV1/2 > 30 mm ou RV5/6 > 30 mm (Romhilt-Estes point score).
 
2 - indices de voltage combinés
- Indice de Sokolow positif si SV1 + RV5/V6 ≥ 45 mm chez l'homme jeune (ou sinon ≥ 35 mm). Il existe d'autres indices dérivés : l'indice de Romhilt positif si SV2 + RV5/V6 ≥ 45 mm et l'indice de Murphy (ou Sokolow modifié) positif si SV1/V2 + RV5/V6 ≥ 35 mm) , ce dernier a une parfois une excellente valeur diagnostique. L' indice de Sokolow est moins spécifique dans l'ethnie africaine et moins sensible chez les caucasiens hypertendus, mais meilleure en cas d'HVG excentrique et chez les obèses chez qui il faut changer les seuils.
- Indice de Cornell positif si RVL + SV3 > 20 mm (femme) ou > 28 mm (homme) . Il semble plus sensible chez l'hypertendu et l'obèse que l'indice de Sokolow, mais perd de sa sensibilité avec l'âge ou dans l'ethnie africaine ; des valeurs plus basses comme l'indice de Perugia positif si RVL + SV3 > 20 mm (femme) ou > 24 mm (homme) ou RVL + SV3 > 19 mm (femme) ou > 23 mm (homme) sont plus sensibles.
- Indice de Peguero-Lo Presti positif si SDeepest + SV4 ≥ 23 (femme) ou 28 mm (homme) : excellente spécificité (90%) avec une sensibilité 62% supérieure à Cornell 35%. Attention à l'emploi des indices de Cornell ou Peguero en cas de bloc fasciculaire antérieur gauche et chez les hommes jeunes (faux positifs)
- Indice de Gubner-Ungerleider : RDI + SDIII > 25 mm
- Indice de Lewis (1914) : (RDI - SDI) - (SDIII - RDIII) > 16 mm
- Score de Framingham : (RVL > 11 mm) ou (RDI + SDIII > 25 mm) ou (SV1/2/3 > 25 mm) + (RV4/5/6 > 25 mm) ou (SV1-2 + RV5-6 > 35 mm) ou surcharge ventriculaire (1 point par item)
 
 
3 - Indices indirects qui renforcent la présomption d'HVG
Ces indices sont issus pour la plupart du " Romhilt-Estes point score " .
- Surcharge ventriculaire (remodelage). Il s'agit d'une anomalie assez " spécifique " de la repolarisation ou " strain pattern ". Le strain pattern est parfois seul le signe en faveur d'une HVG.
- Hypertrophie atriale gauche (ou fibrillation atriale)
- Déviation axiale gauche (ÂQRS < 30°) voire hémibloc antérieur gauche,
- Complexes QRS élargis ≥ 90 ms (souvent fragmentés), et au maximum un aspect de bloc - incomplet gauche ou pseudo bloc de branche gauche lorsque le QRS dépasse 130 ms (" a QRS pattern of left bundle branch block ").
- Prolongation de la déflexion intrinsécoïde en V5-V6 ≥ 50 ms.
 
4. Critères informatiques
L'informatique a introduit récemment d'autres critères plus performants comme les produits du voltage par la durée du QRS (le time voltage Cornell index) , la surface réelle des QRS et des scores plus complexes intégrant des multiparamètres ECG mais aussi l'âge, le genre et le BMI.
 
 
En pratique.
Le diagnostic de remodelage ventriculaire gauche est possible en présence d'un seul indice d'amplitude monodérivation (en exigeant une amplitude adaptée à l'âge et au sexe), mais le diagnostic sera plus certain en présence de plusieurs indices d'amplitude (monodérivation ou combinés) et autres indices indirects.
 
Les plus utilisés sont l'indice de Sokolow et l'indice de Cornell, mais l'indice de Murphy complète bien le Sokolow et l'indice de Peguero complète bien le Cornell. Les voltages de QRS en dérivations frontales sont importants en particulier dans la dérivation VL (HVG suspecte si ≥ 11 mm) ou DI (intégrés dans les indices de Lewis et celui de Indice de Gubner-Ungerleider). L'existence d'une surcharge ventriculaire gauche ou de QRS élargis doivent faire évoquer le diagnostic et rechercher attentivement d'autres indices.
 
NB. Il est possible de faire le diagnostic d'HVG en cas de BBG
ou BBD


 
[1] Hancock EW, Deal BJ, Mirvis DM, Okin P, Kligfield P, Gettes LS, et al. AHA/ACCF/HRS recommendations for the standardization and interpretation of the electrocardiogram: part V: electrocardiogram changes associated with cardiac chamber hypertrophy: ... J Am Coll Cardiol 2009;53:992-1002
 
Abächerli R, Zhou L, Schmid JJ, Kobza R, Niggli B, Frey F, Erne P. Correlation relationship assessment between left ventricular hypertrophy voltage criteria and body mass index in 41,806 Swiss conscripts. Ann Noninvasive Electrocardiol. 2009;14(4):381-8.

Bacharova L, Estes HE, Schocken DD, et al. The 4th Report of the Working Group on ECG diagnosis of Left Ventricular Hypertrophy. J Electrocardiol. 2017;50(1):11-15.

Casale PN, Devereux RB, Alonso DR, Campo E, Kligfield P. Improved sex-specific criteria of left ventricular hypertrophy for clinical and computer interpretation of electrocardiograms: validation with autopsy findings. Circulation. 1987;75(3):565-72

Courand PY, et al. R Wave in aVL Lead is a Robust Index of Left Ventricular Hypertrophy: A Cardiac MRI Study. Am J Hypertens. 2015 Aug;28(8):1038-48.

Cuspidi C, Facchetti R, Bombelli M, et al. Accuracy and prognostic significance of electrocardiographic markers of left ventricular hypertrophy in a general population: findings from the Pressioni Arteriose Monitorate E Loro Associazioni population. J Hypertens. 2014;32(4):921-8

Cuspidi C, Rescaldani M, Sala C, Negri F, Grassi G, Mancia G. Prevalence of electrocardiographic left ventricular hypertrophy in human hypertension: an updated review. J Hypertens. 2012;30(11):2066-73.

Gosse P, Jan E, Coulon P, Cremer A, Papaioannou G, Yeim S. ECG detection of left ventricular hypertrophy: the simpler, the better? J Hypertens. 2012;30(5):990-6 Ecole de Boredaux

Greve AM, et al. Clinical implications of electrocardiographic left ventricular strain and hypertrophy in asymptomatic patients with aortic stenosis: the Simvastatin and Ezetimibe in Aortic Stenosis study. Circulation. 2012;125(2):346-53

Gubner R, Ungerleider HE. Electrocardiographic criteria of left ventricular hypertrophy. Arch Intern Med 1943;72:196-20 non disponible

Hsieh BP, Pham MX, Froelicher VF. Prognostic value of electrocardiographic criteria for left ventricular hypertrophy. Am Heart J. 2005;150(1):161-7

Levy D, Labib SB, Anderson KM, et al. Determinants of sensitivity and specificity of electrocardiographic criteria for left ventricular hypertrophy. Circulation. 1990;81(3):815-20 disponible : très mauvaise sensibilité ici

Lewis T. Observations upon ventricular hypertrophy with special reference to preponderance of one or the other chamber. Heart. 1914;5: 367-402.

Lu N, Zhu JX, Yang PX, Tan XR. Models for improved diagnosis of left ventricular hypertrophy based on conventional electrocardiographic criteria. BMC Cardiovasc Disord. 2017;17(1):217.

Murphy ML, Thenabadu PN, de Soyza N, et al. Reevaluation of electrocardiographic criteria for left, right and combined cardiac ventricular hypertrophy. Am J Cardiol. 1984;53(8):1140-7.

Okin PM, Roman MJ, Devereux RB, Pickering TG, Borer JS, Kligfield P. Time-voltage QRS area of the 12-lead electrocardiogram: detection of left ventricular hypertrophy. Hypertension. 1998;31(4):937-42

Peguero JG, Lo Presti S, Perez J, Issa O, Brenes JC, Tolentino A. Electrocardiographic Criteria for the Diagnosis of Left Ventricular Hypertrophy. J Am Coll Cardiol. 2017;69(13):1694-1703

Rider OJ, Ntusi N, Bull SC, et al. Improvements in ECG accuracy for diagnosis of left ventricular hypertrophy in obesity. Heart. 20161;102(19):1566-72

Rodrigues SL, D'Angelo L, Pereira AC, Krieger JE, Mill JG. Revision of the Sokolow-Lyon-Rappaport and cornell voltage criteria for left ventricular hypertrophy. Arq Bras Cardiol. 2008;90(1):46-53. English,

Rodrigues SL, D'Angelo L, Pereira AC, Krieger JE, Mill JG. Revision of the Sokolow-Lyon-Romhilt DW, Estes EH Jr. A point-score system for the ECG diagnosis of left ventricular hypertrophy. Am Heart J. 1968;75(6):752-8 Pas abstract

Schillaci G, Verdecchia P, Borgioni C, et al. Improved electrocardiographic diagnosis of left ventricular hypertrophy. Am J Cardiol. 1994;74(7):714-9 indice de Perugia

Schröder J, Nuding S, Müller-Werdan U, et al. Performance of Sokolow-Lyon index in detection of echocardiographically diagnosed left ventricular hypertrophy in a normal Eastern German population - results of the CARLA study. BMC Cardiovasc Disord. 2015;15:69

Sokolow M, Lyon TP. The ventricular complex in left ventricular hypertrophy as obtained by unipolar and limb leads. Am Heart J. 1949;37:161-86.

Vinyoles E, Soldevila N, Torras J, Olona N, de la Figuera M. Prognostic value of non-specific ST-T changes and left ventricular hypertrophy electrocardiographic criteria in hypertensive patients: 16-year follow-up results from the MINACOR cohort. BMC Cardiovasc Disord. 2015;15:24.
 
 
Bang CN, Devereux RB, Okin PM. Regression of electrocardiographic left ventricular hypertrophy or strain is associated with lower incidence of cardiovascular morbidity and mortality in hypertensive patients independent of blood pressure reduction. JE 2014; 4:630-5
 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 15158160 visiteurs.