Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Indice de TV : généralités
Indice de TV : Pava : QRS DII
Indice de TV : Vereckei : QRS en VR
Indice de TV : Vereckei : ratio vi/vt
Indice d’HVG : 1. généralités
Indice d’HVG : 2. Sokolow-Lyon
Indice d’HVG : 3. Cornell
Indice d’HVG : 4. Lenègre
Indice d’HVG : Gubner-Ungerleider
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5a. BBD et ST+
Infarctus 5b. BBD et non ST+
Infarctus 5c. BBG
Infarctus 5d. bloc atrio-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation atriale
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Insuffisance coronaire
Intervalle
Intervalle P-R
Intervalle Q-T. 1. Généralités
Intervalle Q-T. 2. technique de mesure
Intervalle Q-T. 3a. QT corrigé (QTc)
Intervalle Q-T. 3b. QRS larges
Intervalle Q-T. 4a. Long
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Intervalle Q-T. 5. Court
Intervalle R-R
Intervalle T-P
Intoxication stabilisant de membrane
Inversion bénigne de l’onde T
Inversion des électrodes
Inversion des électrodes frontales
Inversion électrodes BG et JG
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Isoprénaline
 
 
 
 
Intervalle

Temps qui réunit entre eux des évènements électrophysiologiques complexes (ex. intervalle P-R, intervalle Q-T, intervalle R-R, intervalle T-P), par opposition aux segments, sous-unités de temps d’un intervalle, qui correspondent à des évènements plus élémentaires (ex segment PR, segment ST).

La mesure d’un intervalle s’effectue dans la dérivation où cet intervalle est le plus grand.  Elle peut se faire uniquement dans cette dérivation, mais cela sous estime la durée réelle des composants du complexe P-QRS-T, en raison du non-alignement dans le temps des influx enregistrés et enregistrables dans des dérivations de localisation différentes.

Pour mesurer la durée d’un complexe QRS, il est recommandé d’utiliser plusieurs dérivations afin de repérer au mieux les déflexions la plus précoce et la plus tardive et calculer ainsi la durée de l’ « intervalle global ». Pour la mesure de l’intervalle QT cette recommandation ne s’applique pas, car les abaques qui donnent l’intervalle QTc ne sont pas adaptés.

 

Quand on parle d’ « intervalle », on met un tiret entre les lettres, quand on parle de « segment » ou qu’on omet le mot intervalle, le tiret n’est pas de mise. Cette pratique n’est pas consensuelle.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 14509475 visiteurs.