Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Indice de TV : généralités
Indice de TV : Pava : QRS DII
Indice de TV : Vereckei : QRS en VR
Indice de TV : Vereckei : ratio vi/vt
Indice d’HVG : 1. généralités
Indice d’HVG : 2. Sokolow-Lyon
Indice d’HVG : 3. Cornell
Indice d’HVG : 4. Lenègre
Indice d’HVG : Gubner-Ungerleider
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5a. BBD et ST+
Infarctus 5b. BBD et non ST+
Infarctus 5c. BBG
Infarctus 5d. bloc atrio-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation atriale
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Insuffisance coronaire
Intervalle
Intervalle P-R
Intervalle Q-T. 1. Généralités
Intervalle Q-T. 2. technique de mesure
Intervalle Q-T. 3a. QT corrigé (QTc)
Intervalle Q-T. 3b. QRS larges
Intervalle Q-T. 4a. Long
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Intervalle Q-T. 5. Court
Intervalle R-R
Intervalle T-P
Intoxication stabilisant de membrane
Inversion bénigne de l’onde T
Inversion des électrodes
Inversion des électrodes frontales
Inversion électrodes BG et JG
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Isoprénaline
 
 
 
 
Ischémie sous-épicardique

Perfusion myocardique insuffisante de toute l’épaisseur du muscle. 

Sur l’ECG, on observe une onde T inversée en regard du territoire concerné. L’aspect évocateur est une inversion prononcée (≥ 3 voire 5 mm) dans plusieurs dérivations contiguës d’un territoire coronaire. Une inversion profonde (≥ 10 mm), un aspect diphasique ou une inversion terminale de l’onde T sont particulièrement évocatrices d’ischémie.
L’onde T est souvent « dynamique », c’est-à-dire régressive spontanément ou sous l’effet d’un test à la trinitrine. Elle peut traduire une ischémie silencieuse, une lésion coronaire sévère et à haut risque (ex. Syndrome de Wellens), un infarctus non transmural ou la phase de cicatrisation d’un infarctus tranmural [1].
D’autres signes ECG vont aider à sa reconnaissance. Il faut rechercher une anomalie rectiligne du segment ST (« ischémie-lésion »), des complexes QRS modifiés par l'ischémie, une prolongation de l’intervalle Q-T et/ou des ondes U pathologiques. Un miroir est habituel, et réciproquement, une ischémie sous-endocardique peut correspondre à un miroir.
Diagnostics différentiels. Il s’agit par exemple d'une inversion bénigne de l'onde T, des anomalies secondaires de la repolarisation dont l’effet Chaterjee, un  tako tsubo ou un syndrome du QT long.

La conséquence d’une ischémie sous-épicardique est une prolongation locale du temps de repolarisation des deux couches du myocarde, mais plus franche pour la couche sous-épicardique qui perd sa capacité à se repolariser avant la couche sous-endocardique, ce qui négative l’onde T (cf. Repolarisation).

 

[1] Jacobsen MD (2001)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 15877421 visiteurs.