Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Lésion sous-endocardique

Sous-décalage de ST (ST-) qui résulte d’une ischémie coronaire sévère de la seule couche sous-endocardique. Cette ischémie peut être secondaire à une occlusion coronaire ou une insuffisance coronaire fonctionnelle.

L’aspect ECG évocateur est un sous-décalage rectiligne, horizontal ou descendant dans plusieurs dérivations contiguës d’un territoire coronaire. En cas de douleur thoracique évocatrice d’ischémie coronaire, un minime sous-décalage de ST (≥ 0,5 mm) est évocateur d’un syndrome coronaire aigu, en particulier en cas de microvoltage et en V1-V3 où aucun sous-décalage n’est physiologique. Plus le segment ST est sous-décalé plus une origine coronaire est probable. Aucun segment ST+ ne doit être visible (en dehors de VR), sinon il faut évoquer un SCA ST+ (parfois très discret en DIII ou VL).

Le diagnostic différentiel avec les autres étiologies de ST- est difficile (cf. Sous-décalage de ST). L’identification peut être facilitée par une technique rigoureuse de lecture :

- analyse de la ligne de base afin d’écarter une repolarisation atriale 

- calcul de la fréquence cardiaque et recherche d’anomalies des QRS (HV, onde delta, bloc) afin d’écarter un trouble secondaire de la repolarisation

- vérification de la discordance appropriée en cas de QRS élargis (cf. Critères de Sgarbossa)

- mesure et analyse de l’intervalle Q-T afin d’écarter un syndrome du QT long, une imprégnation médicamenteuse (cf. Digoxine, Amiodarone), une hypokaliémie ou une hypercalcémie  

- test à la trinitrine en cas de douleur thoracique (cf. ECG en situation ischémique)

- comparaison du tracé avec des tracés antérieurs ou successifs

 

Le mécanisme électrophysiologique s’explique par la perte de capacité des cellules sous-endocardiques à atteindre une amplitude de dépolarisation identique aux cellules sous-épicardiques (théorie de la « dépolarisation incomplète ») et/ou par une différence de potentiel de repos entre les deux couches (théorie du « courant de lésion »).

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11419323 visiteurs.