Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Magnésium
L’ion Mg++ possède un effet stabilisant de membrane qui freine la conduction entre deux cellules. Il n’y a pas de signes ECG d’hypo- ou d’hypermagnésémie. En revanche, l’hypomagnésémie potentialise les signes ECg d’hypokaliémie et expose au risque de torsades de pointe.
L’administration intraveineuse de magnésium a une indication classique : le traitement des torsades de pointe associées à un syndrome du QT long est une indication classique(grade IIa). [1]
D'autres indications sont plus marginales :
- l’interruption d’une tachycardie jonctionnelle, en raison de son action frénatrice sur le nœud AV ; son efficacité est moindre que celle des autres médicaments recommandés dans cette indication.
- le ralentissement d’une cadence ventriculaire rapide en cas de fibrillation auriculaire très rapide en association en association avec la digoxine [2, 3]. Dose habituelle IV : sulfate de magnesium 20 mEq (2.5 g, 10 mmol) en 20 min, suivie par 20 mEq (2.5 g, 10 mmol) en 2 h.
- la cardioversion d’une tachycardie bidirectionnelle induite par les digitaliques.
 
Le sulfate de magnésium est le traitement de première intention des torsades de pointe à la dose de 1-2 g I.V. en 10-20 minutes, suivie d’une perfusion continue de 3 à 20 mg/min. L’administration rapide s’accompagne d’un risque d’hypotension, de bradycardie et/ou de troubles conductifs AV.


[1] Zipes DP (2006)
[2] Ho KM (2007)
[3] Davey MJ et al. Ann Emerg Med. 2005;45:347-353
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12454634 visiteurs.