Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Phénomène de Wenckebach

Bloc intraventriculaire transitoire provoqué par une accélération de la fréquence cardiaque. Il s’explique par le fait que la période réfractaire des cellules spécialisées dans la conduction est dépendante de la durée du cycle cardiaque qui précède : quand la fréquence cardiaque est lente, la période réfractaire est longue ; quand la fréquence cardiaque s’accélère, la période réfractaire raccourcit.

Quand un intervalle R-R long (cycle long) est suivi par un intervalle R-R relativement court (cycle court), la dépolarisation des ventricules peut être altérée si une seule partie du faisceau de His est en période réfractaire. Il en résulte une aberration ventriculaire [1].
Ce phénomène(cycle long-cycle court) est essentiel à comprendre pour expliquer l’élargissement brutal d’un QRS (voire de quelques QRS en cas de phénomène prolongé) après une diastole longue, en particulier au cours d’une fibrillation auriculaire ouau démarrage d’une tachycardie supraventriculaire (cf. Bloc de branche fonctionnel, Fibrillation auriculaire à QRS larges, Pseudo-bloc[2,3].
Légende de la Figure. La fréquence cardiaque est lente, la période réfractaire est longue ; B. La fréquence cardiaque s’accélère, la période réfractaire raccourcit ; C. Un complexe R3 survient précocement après un intervalle R-R long et rencontre la période réfractaire du complexe R2 précédent à l’origine d’une aberration (*) (d’après B.P. Phibbs [3])


[1] Chenevert M (1992)
[2] Gouaux JL (1947)
[3] Phibbs BP (2006)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10363798 visiteurs.