Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Pacemaker (d) dysfonctions

Les stimulateurs cardiaques sont fiables, mais les causes de dysfonctionnement sont nombreuses…

L'usure d’un PM est annoncée par certains critères (définis par le fabricant) comme par exemple : une diminution de la fréquence d'échappement, une régression du mode de stimulation vers un mode plus simple pour les stimulateurs double chambre ou asservis, une diminution (généralement > 10 %) de la fréquence magnétique attendue en réponse au test à l’aimant.

La perte de capture est l’incapacité d’obtenir une contraction myocardique après la délivrance du courant électrique. Elle s’explique soit par un déplacement de sonde(s) soit par une augmentation du seuil de stimulation. Elle peut être constante ou intermittente, fonction parfois des mouvements respiratoires si la sonde est « flottante ». L’application de l’aimant sur le boîtier permet le fonctionnement sur un mode asynchrone (VOO, AOO ou DOO) qui dévoile le défaut permanent ou intermittent de stimulation. La prise en charge dépend de la dépendance connue ou non du patient vis-à-vis de la stimulation cardiaque.

La perte de détection (undersensing) correspond à une perte d’écoute des complexes spontanés... Un risque exceptionnel de phénomène R/T est possible. De façon moins grave, certaines dépolarisations spontanées (A ou V) ne sont pas détectées à temps et le spike tombe sur l'onde P ou le QRS ("détection tardive)".

Une inadaptation de la fréquence à l’effort peut se manifester par une fatigabilité ou une dyspnée...

Une tachycardie par réentrée électronique peut survenir en mode DDD, en cas d’onde P rétrograde détectée par la sonde atriale et suivie après le DAV programmé d’une stimulation ventriculaire avec activation rétrograde en boucle.

Le « syndrome du pacemaker » dont l’une des formes correspond à l’apparition d’une dyspnée, fatigabilité ou palpitations lorsque le PM en mode VVI active de façon rétrograde les oreillettes 

Pour en savoir plus : « L’ECG de A à Z » Edition Vigot-Maloine, 2010

 

Références
 
McMullan J, Valento M, Attari M, Venkat A. Care of the pacemaker/implantable cardioverter defibrillator patient in the ED. Am J Emerg Med. 2007;25(7):812-22.
 
Harper RJ, Brady WJ, Perron AD, Mangrum M. The paced electrocardiogram: issues for the emergency physician. Am J Emerg Med. 2001;19(7):551-60.
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9103863 visiteurs.