Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Quinidine
Chef de file des antiarythmiques de classe IA.
Elle diminue l'automaticité et la conduction des tissus atriaux et ventriculaires par prolongation directe des phases de repolarisation. 
 
Effets thérapeutiques : 1. Diminution de l'amplitude de l'onde T avec léger sous-décalage du ST; 2. Ondes U proéminentes; 3. Prolongation de l'intervalle Q-T (QT long); 4. Elargissement et crochetage des ondes P.
 
Effets toxiques : 1. Elargissement du complexe QRS (effet stabilisant de membrane); 2. Degrés divers de bloc AV; 3. Bradycardie sinusale marquée, bloc sino-auriculaire, arrêt sinusal; 4. Torsades de pointes, fibrillation ventriculaire, mort subite.
 

Indications

Les quinidiniques ne sont pas recommandés en première intention pour le maintien du rythme sinusal.[1] Seule la disopyramide est envisageable en cas de FA « vagale » (classe IIb).

Ils ne sont pas recommandés en première intention pour la cardioversion d’une fibrillation atriale et ne doivent pas être utilisés hors structure hospitalière dans cette intention.

Ils sont contre-indiqués en cas de syndrome du QT long.

Surveillance/toxicité

Un allongement du QT au-delà de 25%  de sa durée initiale est dangereux et le traitement doit être arrêté immédiatement. De même, un élargissement des QRS (bloc intraventriculaire) au-delà de 25% de sa durée initiale est dangereux et le traitement doit être diminué voire interrompu s'il s'agit d'une première prise.[2]

Un flutter quinidinique (conduction AV 1/1 à QRS larges) est possible lors d’un traitement préventif d’une FA/flutter par un quinidinique (ou le flécaïnamide). En effet, en cas de récidive sous forme de flutter, l’amélioration « quinidinique » de la conduction AV et le ralentissement de la conduction intraventriculaire (fréquence-dépendant) expliquent la conduction AV 1/1 et la fréquence ventriculaire proche de 200/mn à QRS larges.



[1] European Heart Rhythm Association (2010)

[2] Dictionnaire Vidal 2014

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9439069 visiteurs.