Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Rythme idiojonctionnel accéléré

Rythme accéléré qui naît entre le nœud AV et la fin du tronc du faisceau de His en raison de l’hyperautomatisme d’un pacemaker jonctionnel. Ce rythme plus rapide que le nœud sinusal prend la commande des ventricules et devient donc le rythme cardiaque (on dit que le rythme jonctionnel « coiffe » le rythme sinusal).

Sur l’ECG, les QRS sont généralement fins, avec une fréquence comprise entre 55 et 130/mn. Quand elle dépasse 100/mn on parle plutôt de TJ automatique ou TJ non paroxystique. Une onde P rétrograde peut précéder, suivre ou être cachée dans le QRS. Une dissociation auriculo-jonctionnelle et des échos auriculaires sont possibles (cf référence Wang).

Les RIJA peuvent s'observer physiologiquement chez le sujet jeune, en cas de stimulation adrénergique intense ou sepsis. Ces rythmes sont bien tolérés, et cèdent de façon spontanée et ne nécessitent aucun traitement.

Il faut néanmoins en chercher une cause plus rare mais parfois menaçante comme une ischémie coronaire ou certaines intoxications (digitaliques notamment).

Blog de SW Smith ici

Blog de K Wang (audio anglais avec dromogramme) : ici 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9089643 visiteurs.