Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
S1Q3
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA non ST+. 3 traitement médical
SCA non ST+. 4 évaluation
SCA non ST+. 5 prévention secondaire
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Score de Romhilt-Estes
Score de Selvester (score QRS)
Score de TV (voir TV score)
Segment PR (ou segment PQ)
Segment ST (ou segment JT)
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBD
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Signe de Spodick
Signe des oreilles de lapin
Sinus coronaire
Situs inversus
Sous-décalage de PQ (ou PR)
Sous-décalage du ST. généralités
Sous-décalage du ST. les étiologies
Spike
Stimulation électrique programmée
Stimulation œsophagienne
Strain pattern 
Super Wolff
Surcharge ventriculaire
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syncope
Syncope d’Adams-Stokes
Syncope réflexe
Syncope rythmique
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Andersen–Tawil
Syndrome de Brugada : généralités
Syndrome de Brugada : type 1
Syndrome de Brugada : type 2
Syndrome de Dressler
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de préexcitation
Syndrome de préexcitation. Variabilité
Syndrome de repolarisation précoce
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wellens
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Syndrome du long QT acquis
Syndrome du P-R court
Syndrome du QT court
Syndrome du QT court congénital
Syndrome du QT long congénital
Syndromes de l\'onde J
 
 
 
 
Segment ST (ou segment JT)

 

Segment qui commence à la fin du complexe QRS et se termine au début de l’onde T. Ce segment décrit le début de la repolarisation des ventricules et correspond à la phase de repolarisation lente en « plateau » des myocytes ventriculaires.
On mesure une éventuelle déviation du segment ST au niveau du point J par comparaison avec la fin du segment PQ en raison de l’existence parfois prononcée d’une repolarisation atriale. [1]
- Il est isoélectrique à la ligne de base si l’endocarde et l’épicarde en regard et en miroir de la dérivation explorée ont un potentiel de membrane strictement identique. Or, les deux couches du myocarde présentent généralement de petites différences de potentiel durant cette phase 2 du potentiel d’action ce qui explique une fréquente déviation du segment ST.
- Il peut être physiologiquement sus-décalé (ST+) dans le cadre des variantes normales de repolarisation : repolarisation masculine, repolarisation féminine,repolarisation précoce de l’épicarde et inversion bénigne de l’onde T. Ce sus-décalage peut parfois atteindre 4 mm dans une dérivation précordiale chez l’homme jeune originaire d’Afrique.
- Il peut être physiologiquement sous-décalé (ST-) de 0,05 mV maximum sile segment ST n’est pas en pente descendante. [2]
Les étiologies non physiologiques de ST+ ou ST- sont nombreuses et leurs identifications difficiles (cf. Sous-décalage de ST ou Sus-décalage de ST). La démarche diagnostique implique une lecture complète de l’ECG et une combinaison avec la clinique.
Pour en savoir plus : « L’ECG de A à Z » Edition Vigot-Maloine, 2010


[1] Wang K (2003)
[2] Prineas RJ (1982)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11725284 visiteurs.