Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
S1Q3
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA non ST+. 3 traitement médical
SCA non ST+. 4 évaluation
SCA non ST+. 5 prévention secondaire
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Score de Romhilt-Estes
Score de Selvester (score QRS)
Score de TV (voir TV score)
Segment PR (ou segment PQ)
Segment ST (ou segment JT)
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Signe de Spodick
Signe des oreilles de lapin
Sinus coronaire
Situs inversus
Sous-décalage de PQ (ou PR)
Sous-décalage du ST. généralités
Sous-décalage du ST. les étiologies
Spike
Stimulation électrique programmée
Stimulation œsophagienne
Strain pattern 
Super Wolff
Surcharge ventriculaire
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syncope
Syncope d’Adams-Stokes
Syncope réflexe
Syncope rythmique
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Andersen–Tawil
Syndrome de Brugada : généralités
Syndrome de Brugada : type 1
Syndrome de Brugada : type 2
Syndrome de Dressler
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de préexcitation
Syndrome de préexcitation. Variabilité
Syndrome de repolarisation précoce
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wellens
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Syndrome du long QT acquis
Syndrome du P-R court
Syndrome du QT court
Syndrome du QT court congénital
Syndrome du QT long congénital
Syndromes de l\'onde J
 
 
 
 
Syndrome de Dressler
Péricardite survenant de une à plusieurs semaines après un infarctus du myocarde.

Ce syndrome est d''origine auto-immunitaire probable, apparaissant après 3 ou 4 % des infarctus. Il se manifeste par une douleur thoracique plus forte à l'inspiration, de la fièvre accompagnée d'un syndrome inflammatoire biologique (augmentation des globules blancs et du fibrinogène dans le sang, élévation de la vitesse de sédimentation globulaire) et des signes électrocardiographiques, radiologiques et échographiques d'un épanchement péricardique, généralement modéré.

 

Une hospitalisation est nécessaire pour écarter le risque de tamponnade ou d'hémopéricarde par rupture ventriculaire. L'évolution, spontanément favorable, peut être hâtée par les anti-inflammatoires, en particulier l'aspirine (les corticoides également. Néanmoins, une récidive est possible dans les semaines qui suivent l'arrêt du traitement.

   

NB Cette péricardite est à distinguer du frottement péricardique précoce et transitoire assez fréquent dans les premiers jours d'un infarctus transmural (touchant toute l'épaisseur du muscle cardiaque) ou sous-épicardique (touchant les couches superficielles du muscle cardiaque, au contact du péricarde).


Références

Maisch B, et al; Task Force on the Diagnosis and Management of Pricardial Diseases of the European Society of Cardiology. Guidelines on the diagnosis and management of pericardial diseases executive summary; The Task force on the diagnosis and management of pericardial diseases of the European society of cardiology. Eur Heart J. 2004;25(7):587-610.

 

Khalid U, Simpson L, Birnbaum Y. ECG Quiz. Diffuse ST segment elevation – a diagnostic predicament. J Electrocardiol. 2015;48(2):268-9

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11037136 visiteurs.