Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Tachycardie
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Belhassen
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
Tachycardies: classification ACC 2015
Tachycardiomyopathie
Takotsubo (ou tako tsubo)
Takotsubo versus infarctus antérieur
Temps d inscription de l onde R
Territoire électrique
Territoires coronaires (anatomie)
Test à l’aimant
Théophylline
Tissu nodal
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
TJ 7. traitement
Torsades de pointes 
Torsades de pointes : traitement
Transition précoce
Tri- ou tétralogie de Fallot
Triangle de Coumel
Triangle d’Einthoven
Trigéminisme
Trinitrine
Troubles secondaires de repolarisation
TV 1a. généralités
TV 1b. aspects ECG
TV 1c. algorithmes
TV 1d. TV score
TV 1e. diagnostics différentiels
TV 1f. traitement
TV 2a. retard droit (a)
TV 2a. retard droit (b)
TV 2b. retard gauche (a)
TV 2b. retard gauche (b)
TV 3. fasciculaire
TV 4. infundibulaire
TV 5. de branche à branche
TV 6. bidirectionnelle
TV 7a. polymorphe
TV 7b. polymorphe catécholergique
 
 
 
 
Test à l’aimant

Application d’un aimant sur le boîtier d’un stimulateur cardiaque. La perte de la fonction sentinelle obtenue extériorise une stimulation asynchrone avec des modalités différentes selon les marques et les modèles (cf. stimulateur cardiaque: généralités) : une stimulation monochambre AAI ou VVI se transforme en AOO ou en VOO et une stimulation DDD en DOO avec raccourcissement du délai AV (pour devancer une éventuelle conduction naturelle).

L’intérêt est multiple :

- Test d’usure : vérification de la fréquence attendue sous aimant (« fréquence magnétique ») propre à chaque fabricant. La longévité d’un PM moderne avoisine 8 ans. On peut en général annoncer l’usure ou le dysfonctionnement si on observe une diminution de plus de 10 % de la fréquence magnétique.

- Test de fonctionnement : vérification de la capture auriculaire et/ou ventriculaire (néanmoins en fin de tracé, on peut observer parfois une perte de capture lié à un test de seuil)

- Restaurer une cadence ventriculaire « acceptable » lorsque survient un trouble du rythme atrial, la cadence ventriculaire peut être rapide si la fréquence maximum programmée est élevée. L’application de l’aimant permet de ralentir la cadence ventriculaire (qui devient le plus souvent égale à la fréquence sous aimant) et donne le temps d’interrompre la tachycardie.

- Inhibition de la stimulation ventriculaire chez un patient dépendant : dans de rares cas, l’inhibition de la stimulation ventriculaire est très fréquente, voire permanente. La cause la plus fréquente est l’inhibition par myopotentiels ou par écoute croisée du canal auriculaire sur le canal ventriculaire (cross talk). En attendant de reprogrammer le stimulateur, l’application de l’aimant permet de s’affranchir transitoirement de cette inhibition. Cela n’est pas possible si le test à l’aimant est transitoire.

- Interruption d’une  tachycardie par réentrée électronique. L’application de l’aimant rend « sourd » le stimulateur et l’empêche de synchroniser le ventricule sur l’onde P rétrograde. La tachycardie par réentrée électronique s’interrompt, mais peut redémarrer si la cause n’est pas traitée.

Il existe un risque théorique d’entraîner un trouble du rythme sur ventricule vulnérable, mais celui-ci est exceptionnel. Néanmoins, l’application d’un aimant sur le boîtier doit être réalisée sous surveillance scopique et ne doit pas être prolongée.

 

Lire aussi 
cardiac defibrillator shocks. Recommendations for acute and long-term patient management. ESC 2010
 

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11426744 visiteurs.