Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Tachycardie
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Belhassen
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
Tachycardies: classification ACC 2015
Tachycardiomyopathie
Takotsubo (ou tako tsubo)
Takotsubo versus infarctus antérieur
Temps d inscription de l onde R
Territoire électrique
Territoires coronaires (anatomie)
Test à l’aimant
Théophylline
Tissu nodal
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
TJ 7. traitement
Torsades de pointes 
Torsades de pointes : traitement
Transition précoce
Tri- ou tétralogie de Fallot
Triangle de Coumel
Triangle d’Einthoven
Trigéminisme
Trinitrine
Troubles secondaires de repolarisation
TV 1a. généralités
TV 1b. aspects ECG
TV 1c. algorithmes
TV 1d. diagnostics différentiels
TV 1e. traitement
TV 2a. retard droit (a)
TV 2a. retard droit (b)
TV 2b. retard gauche (a)
TV 2b. retard gauche (b)
TV 3. fasciculaire
TV 4. infundibulaire
TV 5. de branche à branche
TV 6. bidirectionnelle
TV 7a. polymorphe
TV 7b. polymorphe catécholergique
TV score
 
 
 
 
TV 1b. aspects ECG

Une tachycardie ventriculaire (TV) doit être suspectée devant toute tachycardie à complexes QRS larges.

Vidéos formation sur YouTube (P. Taboulet)

De l’extrasystole ventriculaire à la TV (retard droit)

La forme typique est une tachycardie régulière, rapide (200-280/mn), avec des QRS très larges (≥ 0,14 s), monomorphes, différents d’un bloc de branche ou monophasiques dans les dérivations précordiales. De plus, il existe une dissociation AV en rapport avec une activation auriculaire antérograde.

Tous ces signes peuvent manquer. Certaines TV sont peu rapides (120-200/mn), ont des QRS peu larges (0,12-14 s) voire presque fines comme les TV septales hautes (0,10-0,11 s) ou les TV de l’enfant. Elles peuvent être irrégulières en début ou fin de tracé ou reproduire l’aspect d’un bloc de branche (TV fasciculaires et TV de branche à branche). La dissociation AV manque le plus souvent. Enfin, certaines TV sont bidirectionnelles (cf. TV bidirectionnelle) ou polymorphes (cf. TV polymorphes et torsades de pointe).

Caractéristiques des complexes QRS

L’identification d’une TV repose principalement sur la mise en évidence de QRS différents de l’aspect typique d’un bloc de branche (cf. Complexes QRS aberrants versus QRS ectopiques)[1],[2]. Différents :

·      - d’un  bloc de branche droit en dérivation V1: par exemple un aspect rsR’ avec r < R’, en dérivation V6 aspect Rs ou qRs avec amplitude de R > S

·     -  d’un bloc de branche gauche : par exemple un aspect rsR’ en dérivation V1 avec r < R’, Rs ou qRs en V6 avec amplitude de R > s.

L’aspect est parfois proche d’un bloc de branche, aussi, faut-il connaître des indices de TV. Il s’agit d’anomalies de la dépolarisation ventriculaire initiale (première partie du QRS), spécifiques d’une TV, liées au fait que l’influx initial dépolarisant d’une TV se propage au sein du myocarde (non spécialisé dans la conduction rapide). Citons trois critères simpes : onde R initiale en VR, intervalle RS > 100 ms, onde q ou r initiale ≥ 40 ms (Sasaki). 

Ces anomalies n’existent pas en cas de TSV à QRS larges, car au moins une des deux branches du faisceau de His fonctionne normalement et conduit rapidement l’influx initial dépolarisant à l’un des ventricules. Ces anomalies intégrées dans certains algorithmes (Brugada[3], Vereckei[4],[5], Pava[6]) permettent de retenir le diagnostic de TV.

 

La performance d’un algorithme dépend de la performance de l’utilisateur (donc pas mal d’entraînement…). L’algorithme de Vereckei est très didactique et peut être meilleur que celui de Pava (lequel dépend trop de l’amplitude du QRS en DII). A mon avis, en l’absence de dissociation AV, il faut débuter par la recherche d’un retard droit ou gauche en V1 et étudier les critères morphologiques d’une :

·      TV à retard droit

·      TV à retard gauche

Néanmoins, le calcul d'un score avec les indices de TV les plus spécifiques est la méthode la plus fiable [Jastrzebski 2017] 

1. Initial dominant R wave in V1

2. Initial r > 40 ms in V1 or V2

3. Notched S in V1 (notch is any change in direction, from descending to ascending)

4. Initial R wave in aVR

5. Lead II R wave peak time (RWPT) ≥ 50 ms

6. Absence of an RS complex in leads V1–V6

7. Atrioventricular dissociation (2 points)


Possible score : 0 to 8 points

•≥ 3 = certain diagnosis of VT
•2 = likely VT diagnosis

0  = suggestive of SVT

 

Il est parfois nécessaire de comparer les ECG per et post tachycardie pour porter un diagnostic (TV A, B, A et B ou ni A ni B)

 

D'autres critères ECG existent (...)

  


[1] Marriott HJL. Differential diagnosis of supraventricular and ventricular tachycardia. Cardiology 1990; 77:209-220.

[2] Wellens HJ (2001)

[3] Brugada P (1991)

[4] Vereckei A (2007)

[5] Vereckei A (2008)

[6] Pava LF (2010)

 

 
 
Pava LF et al. R-wave peak time... (2010) 
 
 
 
Jastrzebski M, Kukla P, Czarnecka D. VT score—a novel method for wide QRS complex tachycardia differentiation—explained. Journal of Electrocardiology 2017

Sasaki K. A New, Simple Algorithm for Diagnosing Wide QRS Complex Tachycardia: Comparison With Brugada, Vereckei and aVR Algorithms Circulation 2009 120: S671-S671. Abstract 2650
 
A lireHein JJ WellensVentricular tachycardia: diagnosis of broad QRS complex tachycardiaHeart 2001;86:579-585 
 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10623187 visiteurs.