Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Tachycardie
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Belhassen
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
Tachycardies: classification ACC 2015
Tachycardiomyopathie
Takotsubo (ou tako tsubo)
Takotsubo versus infarctus antérieur
Temps d inscription de l onde R
Territoire électrique
Territoires coronaires (anatomie)
Test à l’aimant
Théophylline
Tissu nodal
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
TJ 7. traitement
Torsades de pointes 
Torsades de pointes : traitement
Transition précoce
Tri- ou tétralogie de Fallot
Triangle de Coumel
Triangle d’Einthoven
Trigéminisme
Trinitrine
Troubles secondaires de repolarisation
TV 1a. généralités
TV 1b. aspects ECG
TV 1c. algorithmes
TV 1d. diagnostics différentiels
TV 1e. traitement
TV 2a. retard droit (a)
TV 2a. retard droit (b)
TV 2b. retard gauche (a)
TV 2b. retard gauche (b)
TV 3. fasciculaire
TV 4. infundibulaire
TV 5. de branche à branche
TV 6. bidirectionnelle
TV 7a. polymorphe
TV 7b. polymorphe catécholergique
TV score
 
 
 
 
TV 4. infundibulaire

TV décrite en 1922 par L. Gallavardin sous forme d'extrasystoles ventriculaires en salves répétitives non soutenues. (cf le site de l'ESC)

Ces ESV prennent naissance en général dans l’infundibulum du ventricule droit (parfois gauche). Elles surviennent au repos et sont dues à un automatisme anormal par activité auto-déclenchée utilisant comme médiateur l'AMP cyclique, associé à une hypersensibilité aux catécholamines. Cette arythmie survient typiquement entre 20 et 40 ans avec une prédominance féminine et un déclenchement diurne. Il n’y a pas de cardiopathie sous-jacente identifiable. Elles sont bénignes mais parfois symptomatiques [1]. Elles représentent 70% des « TV idiopathiques » et environ 10% des TV.

Au cours de la tachycardie infundibulaire droite, on note des doublets, triplets et/ou salves répétitives de 5 à 10 d'extrasystoles monomorphiques, avec un aspect de retard gauche, non crocheté, axe vertical ou droit (environ 120°), avec couplage variable mais plutôt long [(RR’/QT) > 1)]. (cf. ESVinfundibulaires).
La longueur de la salve augmente avec la longueur du couplage initial et donc du tonus sympathique. Le cycle des extrasystoles s’allonge - et donc la cadence diminue - au cours de la salve. Cette cadence ne dépasse pas 160-170/mn. Les salves peuvent disparaître avec l’accélération de la cadence sinusale à l’effort ou injection d'isoprénalineElles disparaissent parfois après injection d’adénosine dont l’action médiée par la GMP s’oppose à celle médiée par l’AMP cyclique
Certaines TV naissent au niveau de l'infundibulum du ventricule gauche ou au niveau des sinus de Valsalva ; l'aspect ECG est alors différent, avec un aspect de retard droit ou intermédiaire en V1 et V2.
La bénignité de ces TV repose sur l’absence de cardiopathie gauche ou droite et en particulier l’absence de dysplasie ventriculaire droite arythmogène. Le bilan initial comprend généralement un Holter-ECG, une échographie cardiaque et parfois un ECG d’effort et/ou une recherche de potentiels ventriculaires tardifs. En cas de doute, un bilan complémentaire est conseillé comprenant au moins une IRM et/ou une ventriculographie isotopique.
 
Aucun traitement en urgence n'est nécessaire car les ESV disparaissent au repos. Néanmoins, les antiarrythmiques type flécaïnide ou sotalol sont efficaces de façon curative et préventive. Une ablation par radiofréquence peut être proposée en cas de TV symptomatiques et rebelles au traitement pharmacologique.


[1] Srivathsan K et al. Ventricular tachycardia in the absence of structural heart disease. Indian Pacing Electrophysiol J 2005; 5(2):106-21. (téléchargeable)
 
Page de site dédié en anglais ici
 
Blog de S. Smith (anglais)
 
Site de formation (un ex difficile) : lifeinthefastlane
 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10363797 visiteurs.