Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Tachycardie
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Belhassen
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
Tachycardies: classification ACC 2015
Tachycardiomyopathie
Takotsubo (ou tako tsubo)
Takotsubo versus infarctus antérieur
Temps d inscription de l onde R
Territoire électrique
Territoires coronaires (anatomie)
Test à l’aimant
Théophylline
Tissu nodal
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
TJ 7. traitement
Torsades de pointes 
Torsades de pointes : traitement
Transition précoce
Tri- ou tétralogie de Fallot
Triangle de Coumel
Triangle d’Einthoven
Trigéminisme
Trinitrine
Troubles secondaires de repolarisation
TV 1a. généralités
TV 1b. aspects ECG
TV 1c. algorithmes
TV 1d. diagnostics différentiels
TV 1e. traitement
TV 2a. retard droit (a)
TV 2a. retard droit (b)
TV 2b. retard gauche (a)
TV 2b. retard gauche (b)
TV 3. fasciculaire
TV 4. infundibulaire
TV 5. de branche à branche
TV 6. bidirectionnelle
TV 7a. polymorphe
TV 7b. polymorphe catécholergique
 
 
 
 
Takotsubo versus infarctus antérieur
La distinction ECG entre Takotsubo (TK) et infarctus antérieur est envisageable. Néanmoins, un TK avec élévation du segment ST reste un diagnostic d'exclusion que l’on ne retient qu’après angiographie (pour éliminer formellement un SCA).
 
Le vecteur ST+ dans l’infacrtus antérieur est communément antérosupérieur (V1-V4 avec ST+ V2 > ST+ V3, sans ST+ en dérivations inférieures), tandis que dans le TK, le vecteur ST+ est davantage inférolatéral (V2-V5 avec ST+ V2 < ST+ V3 avec ST+ dans les dérivations inférieures) et sous-décalage de ST en VR. Cela est en corrélation avec le siège des anomalies de cinétique pariétale dans le TK (diffuse vers le sommet, analogue à la péricardite, dont les parois inférieures et latérales) versus un infarctus ST+ antérieur (antérieur ainsi que septo-apical).

Une distinction facilitée peut être réalisée par l’examen du segment ST dans les dérivations VR (déviation vers le haut plus fréquente dans l’infarctus) et V1 (déviation vers le haut absente ou moins importante dans le TK).
 
Ainsi, dans l’étude de Kosuge et al (2010, n = 375 dont 33 takotsubo), la présence d'un sous-décalage du segment ST dans la dérivation VR associée à l'absence de sus-décalage du segment ST en V1 identifiait un TK avec 91% de sensibilité, 96% de spécificité, et 95% de valeur prédictive. De plus, quand on compare les ECG initiaux dans les deux pathologies (dans les 6 heures après le début des symptômes), le sus-décalage de ST en VL et de V1 à V4 est moins fréquent, les ondes Q de nécrose sont moins fréquentes, le nombre de dérivations avec sus-décalage de ST est plus élevé, la déviation du segment ST plus concave, le miroir en territoire inférieur est plus rare, les ondes T sont moins amples et l’intervalle QTc est plus allongé dans le TK (567 ± 81 ms vs. 489 ± 61 ms).

L’étude de Tamura et al sur 62 TK a confirmé l’absence plus fréquente du sus-décalage de ST en V1. L’étude de Johnson et al sur 33 TK est décevante a ce sujet. Elle montre que la meilleure combinaison serait une élévation du segment ST dans les dérivations V2 < 1,75 mm et V3 < 2,5 mm (sensibilité 79%, spécificité de 73% pour TK).
 
L’élévation de la troponine est modeste. La coronarographie est normale, mais la ventriculographie révèle une dysfonction du ventricule gauche sévère, modérée à la base avec akinésie apicale (aspect de ballonisation en vase japonais pour la capture des poulpes ou « tako tsubo »).

L’IRM montre un oèdeme intra myocardique et l’absence de necrose/fibrose significative. La normalisation totale du tracé est de règle en plusieurs jours à semaines. L’évolution se fait généralement vers la récupération complète de la fonction cardiaque. 
 
Très beau cas de SW Smith (blog anglais)
 
Références
 
 
Tamura A et al.  A New Electrocardiographic Criterion to Differentiate Between Takotsubo Cardiomyopathy and Anterior Wall ST-Segment Elevation Acute Myocardial Infarction.  Am J Cardiol 2011; 108(5):630-633.
 
Ogura R, et al. Specific findings of the standard 12-lead ECG in patients with “takotsubo” cardiomyopathy: comparison with the findings of acute anterior myocardial infarction. Circ J 2003;67:687– 690.
 
Inoue M, et al. Differentiation between patients with takotsubo cardiomyopathy and those with anterior acute myocardial infarction. Circ J 2005;69:89 –94.
 
Bybee KA, et al.  Electrocardiography cannot reliably differentiate transient left ventricular apical ballooning syndrome from anterior ST-segment elevation myocardial infarction. J Electrocardiol 2007;40:38.e1–38.e6.
 
Jim MH, et al. A new ECG criterion to identify takotsubo cardiomyopathy from anterior myocardial infarction: role of inferior leads. Heart Vessels 2009;24:124–130.
 
Johnson NP, Chavez JF, Mosley WJ 2nd, Flaherty JD, Fox JM. Performance of electrocardiographic criteria to differentiate Takotsubo cardiomyopathy from acute anterior ST elevation myocardial infarction. Int J Cardiol. 2013; 164(3):345-8.
 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9981539 visiteurs.