Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Valvulopathie : rétrécissement mitrale
Le rétrécissement mitrale (ou sténose mitrale) est une maladie de la valve cardiaque définie par une réduction de l'orifice qui sépare l'oreillette et le ventricule gauches. Les deux valvules sont fibreuses, souvent calcifiées avec soudure des commissures séparant les deux valvules.

La conséquence est une réduction du passage du sang oxygéné venant des poumons de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche. Il se crée une distension et une augmentation de pression dans l'oreillette gauche qui se répercute en aval sur les poumons et ensuite sur le ventricule droit. Le rétrécissement mitral est en général secondaire au rhumatisme articulaire aigu. Il s'observe plus souvent chez la femme.

Les signes ECG évocateurs sont : hypertrophie atriale gauche, hypertrophie atriale droite avec onde P mitrale, hypertrophie ventriculaire droite (aspect qR ou R exclusif en V1), hypertension artérielle pulmonaire.

L’ECG peut être normal ou atypique et n’aide généralement pas dans la démarche diagnostique.

Une hyperexcitabilité atriale est fréquente au cours de l’évolution et en particulier une fibrillation atriale qui signe la sévérité du rétrécissement.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10643047 visiteurs.