Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Activation électrique cardiaque
Activation électrique des ventricules
Activité déclenchée
Anisotropie
Automatisme
Automatisme anormal
Bloc de sortie
Branches du faisceau de His
Capture sinusale
Complexe QRS
Complexes QRS larges
Conduction accessoire
Conduction antidromique
Conduction cachée
Conduction décrémentielle
Conduction intracardiaque
Conduction nodale accélérée
Conduction orthodromique
Conduction rétrograde
Conduction supernormale
Couplage
Cœur de sportif
Dépolarisation
Dromogramme
Dualité nodale
ECG : enfant
ECG : généralités
ECG : normal
ECG : sportif pathologique
ECG : sujet âgé
Echappement
Effet stabilisant de membrane
Excitabilité
Extrasystole
Faisceau accessoire
Faisceau de His
Fibres à réponse lente
Fibres à réponse rapide
Fibres de James
Fibres de Mahaïm
Formule de Bazett 
Fusion
Hyperautomatisme
Hypertonie vagale
Intervalle Q-T. 3b. QRS larges
Loi de Weidmann
Macroréentrée
Microréentrée
Myocytes
Nœud auriculo-ventriculaire
Nœud du sinus coronaire
Nœud jonctionnel
Nœud sinusal
Pacemaker (a) physiologique
Période réfractaire
Phénomène de Wenckebach
Phénomène d’Ashman
Phénomène d’interférence
Point de Wenckebach
Post-dépolarisations
Potentiel d action
Potentiel d action des fibres rapides
Potentiel de repos
Potentiel seuil
Potentiels tardifs ventriculaires
Préexcitation ventriculaire
Réentrée
Repolarisation
Repolarisation ventriculaire
Réseau de His-Purkinje
Rotation du coeur
Rotation longitudinale
Sinus coronaire
Situs inversus
Territoire électrique
Tissu nodal
Triangle de Coumel
Triangle d’Einthoven
Variabilité sinusale
Variantes ECG de la normale
Variantes repolarisation ventriculaire
Vecteur
Vulnérabilité auriculaire
 
 
 
 
ECG : sportif pathologique

Certaines anomalies ECG justifient chez l'athlète un bilan complémentaire et parfois un arrêt temporaire du sport [1] 

- Une bradycardie sinusale ≤ 30/min

- Les hémiblocs gauche, un bloc de branche gauche et un BAV avec PR ≥ 400 ms, un Mobitz II ou un bloc AV de haut degré 

- L’existence de complexes QRS larges (≥ 140 ms) ou des ondes Q pathologiques doivent conduire à l’arrêt du sport et une exploration cardiovasculaire.

- Une hypertrophie ventriculaire gauche ou une hypertrophie ventriculaire droite avec à la fois des QRS hypervoltés et des anomalies associées : hypertrophie auriculaire gauche ou droite, déviation axiale gauche ou droite, élargissement des QRS, retard droit (V1) ou gauche (V6), signes de surcharge ventriculaire droite ou gauche avec ST descendant et/ou ondes T négatives dans les dérivations précordiales et/ou frontales inférieures [3,4,5].

- Une préexcitation qui ne disparaît pas à l’effort avec l’accélération de la fréquence cardiaque doit être explorée.

- Certains troubles de repolarisation doivent conduire à un arrêt du sport et une exploration cardiovasculaire : sous décalage de ST, ondes T inversées sauf formes bénignes (cf.), ECG Brugada, ondes epsilon 

-  Une tachyarythmie atriale justifie une évaluation cardiologique. Les accès paroxystiques de fibrillation atriale semblent plus fréquents chez les sportifs vétérans.

- ≥ 2 ESV par tracé de 10 secondes ou > 2000 ESV/24 h doivent faire suspecter une cardiopathie structurelle [4]. L’apparition ou l’aggravation à l’effort d’une arythmie ventriculaire représente une contre-indication à la pratique intensive du sport

- Un intervalle QTc long avec chez l'homme > 470 ms, la femme > 480 ms. Une valeur anormale trouvée par l'ordinateur doit être vérifiée par un expert. NB. la correction du QT par la formule de Bazett sous estime la valeur du QTc en cas de FC ≤ 50/min et surestime sa valeur en cas de FC ≥ 90/min [6]. Une onde T anormale (trop large, crochetée ou trop pointue), peut être suggestive d'un syndrome du QT long congénital, malgré un QTc normal ou borderline. De même, un QTc court < 320 ms doit être exploré [6].

 

--> Voir vidéo pour mesure et interprétation du QTc ici

 

Blog de SW Smith Is this Type 2 Brugada syndrome/ECG pattern?

 

La mauvaise position des électrodes peut conduire à des erreurs d'interpérétation préjudiciables [Maron Circ 2014]

--> A major source of potential technical error is misplacement of the limb or precordial electrodes, not uncommonly including inadvertent lead reversals, in which the V1 and V2 leads are placed in the second (rather than the fourth) intercostal space and the left precordial V5 and V6 leads are placed below the horizontal extensions of V4 in the fifth intercostal space. Precordial lead misplacement results in distorted precordial R-wave progression, thereby simulating anteroseptal infarction; magnifies otherwise small terminal R′ deflections and elevates the ST segments in V1 and V2; and confuses standard criteria for diagnosis of ventricular hypertrophy. Because day-to-day lead misplacement itself often varies, reproducibility of the precordial ECG is poor, and this variability can limit the ability to separate normal from abnormal tracings.

 

Recommandations AHA/ACC

[1] Sharma S, Drezner JA... Pelliccia A, Corrado D. International Recommendations for Electrocardiographic Interpretation in Athletes. J Am Coll Cardiol. 2017;69(8):1057-1075.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12162410 visiteurs.