Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Ablation
Ablation de fibrillation atriale
Ablation de flutter atrial
Adénosine. Indications
Adénosine. Mode d’emploi
Amiodarone
Antiarythmiques
Antiarythmiques de classe I
Antiarythmiques de classe II
Antiarythmiques de classe III
Antiarythmiques de classe IV
Arythmie et grossesse. Traitement
Atropine
Bêtabloquants
Blocs Traitement en urgence
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 2
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 3
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 4
Cardioversion
Cardioversion FA
Cardioversion FA et Fx accessoire
Cardioversion FA et infarctus
Cardioversion tachycardie régulière
Cardioversion TV monomorphe
Cardioversion TV polymorphe
Cardioversion/défibrillation électrique
Carvédilol
Défibrillateur/cardiov : généralités
Défibrillateur/cardiov : indications
Digitaliques 
Diltiazem (voir Inhibiteur calcique)
Entrainement électrosystolique
Fibrillation atriale 6. évaluation initiale
Fibrillation atriale 7a. risque/scores
Fibrillation atriale 7b. anticoagulant
Fibrillation atriale 8a. contrôle FC
Fibrillation atriale 8b. contrôle rythme
Fibrillation atriale 9a cardioversion
Fibrillation atriale 9b cardioversion ACG
Fibrillation atriale. 10 insuffisance card
Fibrillation atriale. 11 infarctus
Fibrillation atriale. 12 ablation v. pulm
Flécaïnide
Hyperkaliémie sévère : traitement
Hypertension artérielle : ESH/ESC
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Isoprénaline
Lidocaïne
Magnésium
Manœuvres vagales
Massage sino-carotidien
Pacemaker (b) électronique
Pacemaker (c) signes ECG
Pacemaker (c) signes intermittents
Pacemaker (d) dysfonctions
Pacemaker (e) fonctions complexes
Pacing
Péricardite aiguë. 3 bilan et traitement
Quinidine
Réflexe sino-carotidien
Resynchronisation biventriculaire
SCA non ST+. 3 traitement médical
SCA non ST+. 4 évaluation
SCA non ST+. 5 prévention secondaire
Stimulation électrique programmée
Stimulation œsophagienne
Test à l’aimant
TJ 7. traitement
Trinitrine
TV 1f. traitement
Vérapamil (voir Inhibiteur calcique)
Vernakalant
 
 
 
 
Isoprénaline

Molécule agoniste bêta-adrénergique.

- Elle active l’AMPc membranaire et augmente la force de contraction (inotrope positive).

- Elle facilite le courant calcique entrant (ICa), ce qui augmente l’automatisme du nœud sinusal et du nœud AV et améliore la conduction intranodale.

- Elle restaure rapidement la conductance sodique rapide (INa) et active la Na/K-ATPase membranaire ce qui augmente l’automatisme des pacemakers physiologiques (atriaux, jonctionnels ou ventriculaires), mais favorise l’automatisme anormal.

Pour ces raisons :  

- Elle est indiquée en cas de bradycardie extrême liée à des troubles sévères de conduction, soit parce qu’il faut tenter d’améliorer la conduction intranodale (bloc intranodal) soit parce qu’il faut accélérer la fréquence de dépolarisation des pacemakers accessoires (bloc infra-nodal).

- Elle est aussi indiquée au décours de l’arrêt cardiaque lorsque l’activité cardiaque réapparaît et en association au traitement étiologique des torsades de pointes.

- Elle est utilisée comme test de provocation au cours de certaines explorations électrophysiologiques à la recherche du caractère inductible d’une tachycardie ventriculaire.

 

La posologie efficace varie de 0,2 mg (1 amp.) à 10 mg/24 h. On peut débuter par 5 ampoules dans une seringue de 50 ml ou un pochon de G5% en 8 heures et adapter le débit en fonction de la réponse clinique.

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12443969 visiteurs.