Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Ablation
Ablation de fibrillation atriale
Ablation de flutter atrial
Adénosine. Indications
Adénosine. Mode d’emploi
Amiodarone
Antiarythmiques
Antiarythmiques de classe I
Antiarythmiques de classe II
Antiarythmiques de classe III
Antiarythmiques de classe IV
Arythmie et grossesse. Traitement
Atropine
Bêtabloquants
Blocs Traitement en urgence
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 2
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 3
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 4
Cardioversion
Cardioversion FA
Cardioversion FA et Fx accessoire
Cardioversion FA et infarctus
Cardioversion tachycardie régulière
Cardioversion TV monomorphe
Cardioversion TV polymorphe
Cardioversion/défibrillation électrique
Carvédilol
Défibrillateur/cardiov : généralités
Défibrillateur/cardiov : indications
Digitaliques 
Diltiazem (voir Inhibiteur calcique)
Entrainement électrosystolique
Fibrillation atriale 6. évaluation initiale
Fibrillation atriale 7a. risque/scores
Fibrillation atriale 7b. anticoagulant
Fibrillation atriale 8a. contrôle FC
Fibrillation atriale 8b. contrôle rythme
Fibrillation atriale 9a cardioversion
Fibrillation atriale 9b cardioversion ACG
Fibrillation atriale. 10 insuffisance card
Fibrillation atriale. 11 infarctus
Fibrillation atriale. 12 ablation v. pulm
Flécaïnide
Hyperkaliémie sévère : traitement
Hypertension artérielle : ESH/ESC
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Isoprénaline
Lidocaïne
Magnésium
Manœuvres vagales
Massage sino-carotidien
Pacemaker (b) électronique
Pacemaker (c) signes ECG
Pacemaker (c) signes intermittents
Pacemaker (d) dysfonctions
Pacemaker (e) fonctions complexes
Pacing
Péricardite aiguë. 3 bilan et traitement
Quinidine
Réflexe sino-carotidien
Resynchronisation biventriculaire
SCA non ST+. 3 traitement médical
SCA non ST+. 4 évaluation
SCA non ST+. 5 prévention secondaire
Stimulation électrique programmée
Stimulation œsophagienne
Test à l’aimant
TJ 7. traitement
Trinitrine
TV 1f. traitement
Vérapamil (voir Inhibiteur calcique)
Vernakalant
 
 
 
 
Hyperkaliémie sévère : traitement

Le traitement d’urgence est de protéger le coeur du risque de passage en fibrillation ventriculaire (monitoring immédiat).

--> injection IV en 2 à 5 minutes d’une ampoule de 10 ml à 10% de sel de calcium (chlorure ou gluconate), antagoniste membranaire direct, que l’on pourra renouveler 15 minutes après (ou avant si urgence, jusqu'à 3-4 grammes). Son délai d’action est obtenu en 1 à 3 minutes. NB. 1 amp. de 10 ml de chlorure de Ca contient 3 fois plus de calcium que le gluconate de Ca (voir ici).

La deuxième partie du traitement consiste en l’administration des mesures correctrices du trouble hydroélectrolytique. Le transfert transmembranaire du potassium vers le milieu intracellulaire demeure le mécanisme de correction le plus rapide (environ 30 min). Trois méthodes existent :

--> nébulisation de ß2-mimétiques tels que 5 mg de salbutamol (VENTOLINE®)  ou terbutaline (BRICANYL®), renouvelable au besoin toutes les 15 minutes (jusqu’à 10 à 20 mg sont possible) .

--> injection en 15 à 30 minutes de 10 UI d’insuline rapide dans 250 ml de soluté de G10% (renouvelable une fois) ou 30 UI dans 250 ml de G30%.

--> alcalinisation par 50 ml de bicarbonates de sodium molaire 8,4% ou 100 ml de semi-molaire 4,2% injecté en 30 minutes permettent également une correction rapide. Ce traitement est moins efficace que les précédents, sauf si la réserve alcaline est basse (diérrhée, diurétiques...)

La troisième partie du traitement vise à soustraire du potassium de l’organisme.

--> résines échangeuses de potassium comme le sulfonate de polystyrène de sodium, soit 30 g (équivalent à 2 cuillères mesure)  KAYEXALATE® dans 50 à 100 ml de soluté de G10%. On privilégiera l’administration intra-rectale par lavement à la forme orale, pour son délai d’action plus rapide de l’ordre d’une heure.

--> Lasilix IV si diurese conservée

--> une séance d’épuration extra-rénale doit être envisagée en cas d’insuffisance rénale aiguë oligo-anurique.

 

Références :

Gayet Alberic. Urgence Pratique 2012; n° 111

Soar J, Perkins GD et al. European Resuscitation Council Guidelines for Resuscitation 2010 Section 8. Cardiac arrest in special  circumstances: Electrolyte abnormalities, poisoning, drowning, accidental hypothermia, hyperthermia, asthma, anaphylaxis, cardiac surgery, trauma, pregnancy, electrocution. Resuscitation 2010;81:1400-33 

-----------------------------

Lire le blog de S. Smith sur des diagnostics difficiles et l'effet des traitements

Hyperkalemia and ST Segment Elevation

The Effect of Calcium on Severe Hyperkalemia

You MUST recognize this pattern, even if it is not common

 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12166471 visiteurs.