Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Ablation
Ablation de fibrillation atriale
Ablation de flutter
Adénosine. Indications
Adénosine. Mode d’emploi
Amiodarone
Antiarythmiques
Antiarythmiques de classe I
Antiarythmiques de classe II
Antiarythmiques de classe III
Antiarythmiques de classe IV
Arythmie et grossesse. Traitement
Atropine
Bêtabloquants
Blocs Traitement en urgence
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 2
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 3
Cardiopathie et Insuffisan cardiaque 4
Cardioversion
Cardioversion FA
Cardioversion FA et Fx accessoire
Cardioversion FA et infarctus
Cardioversion tachycardie régulière
Cardioversion TV monomorphe
Cardioversion TV polymorphe
Cardioversion/défibrillation électrique
Carvédilol
Défibrillateur/cardiov : généralités
Défibrillateur/cardiov : indications
Digitaliques 
Diltiazem (voir Inhibiteur calcique)
Entrainement électrosystolique
Fibrillation atriale 6. évaluation initiale
Fibrillation atriale 7a. risque/scores
Fibrillation atriale 7b. anticoagulant
Fibrillation atriale 8a. contrôle FC
Fibrillation atriale 8b. contrôle rythme
Fibrillation atriale 9a cardioversion
Fibrillation atriale 9b cardioversion ACG
Fibrillation atriale. 10 insuffisance card
Fibrillation atriale. 11 infarctus
Fibrillation atriale. 12 ablation v. pulm
Flécaïnide
Hyperkaliémie sévère : traitement
Hypertension artérielle : ESH/ESC
Inhibiteurs calciques (non-dihydroP)
Insuffisance cardiaque
Intervalle Q-T. 4b. Psychotropes
Isoprénaline
Lidocaïne
Magnésium
Manœuvres vagales
Massage sino-carotidien
Pacemaker (b) électronique
Pacemaker (c) signes ECG
Pacemaker (c) signes intermittents
Pacemaker (d) dysfonctions
Pacemaker (e) fonctions complexes
Pacing
Péricardite aiguë. 3 bilan et traitement
Quinidine
Réflexe sino-carotidien
Resynchronisation biventriculaire
SCA non ST+. 3 traitement médical
SCA non ST+. 4 évaluation
SCA non ST+. 5 prévention secondaire
Stimulation électrique programmée
Stimulation œsophagienne
Test à l’aimant
TJ 7. traitement
Trinitrine
TV 1e. traitement
Vérapamil (voir Inhibiteur calcique)
Vernakalant
 
 
 
 
Fibrillation atriale 6. évaluation initiale
--------------------------

Les premières heures de la prise en charge d’une fibrillation atriale aux Urgences ou en pré-hospitalier sont bien codifiées. L’urgentiste devra essayer de répondre à des questions-clés de la démarche thérapeutique :

Quelle est la tolérance ? Bien que la fibrillation atriale n’expose qu’exceptionnellement, par elle- même, le patient à un risque vital, il faudra rechercher des signes cliniques et/ou biologiques de bas débit et/ou d’insuffisance ventriculaire gauche ou droite pour préciser la place d’un éventuel traitement ralentisseur ou plus rarement d’une cardioversion.

S’agit-il d’une fibrillation atriale récente < 48 heures ? On pourra répondre par l’affirmative si les premiers symptômes (palpitations ou malaise) sont rapportés de façon précise par le patient.

Le terrain est-il « sain » ? Pour cela, les données de l’ interrogatoire, l’ examen clinique, l’ECG, la radiogragphie, la biologie (place du B-natriuretic peptide (BNP) ou du pro-BNP ?) et de l’échocardiographie doivent permettre de classer – ou non – le patient dans le groupe à faible risque emboligène des moins de 65 ans, sans HTA et sans cardiopathie identifiable.

Un mécanisme extra-cardiologique peut-il en être à l’origine ? Dans le cadre de l’urgence, il faudra particulièrement rechercher un mécanisme septique (hypovolémie), métabolique (acidose) ou endocrinien (hypokaliémie, hypoxémie, hyperthyroïdie), toxique ou une embolie pulmonaire. 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10672233 visiteurs.