Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Alternance électrique de l’onde T
Alternance électrique des QRS
Artéfacts
Arythmie
Atrial(e) ou auriculaire
Auriculogramme
Axe des QRS
Axe droit ou hyperdroit
Axe gauche ou hypergauche
Axes particuliers
Battement de capture
Bigéminisme
Bitachycardie
Bradyarythmie
Bradycardie
Complexe de fusion
Complexe d’échappement
Complexe électro-entraîné
Complexe QRS isodiphasique
Complexes QRS ectopiques
Concordance du segment ST
Courant de lésion
Cupule digitalique
Cœur vertical
Déflexion
Déflexion intrinsécoïde
Dérivation
Dérivations concordantes
Déviation axiale
Dextrorotation
Discordance appropriée
Dissociation auriculo-jonctionnelle
Dissociation auriculo-ventriculaire
Dissociation électromécanique
Dissociation isorythmique
Echappement jonctionnel
Echappement ventriculaire
Écho atrial
Écho ventriculaire
Faisceau de Kent
Fréquence cardiaque
Fusion normalisante
Hypertrophie
Hypertrophie atriale droite
Hypertrophie atriale gauche
Intervalle
Intervalle P-R
Intervalle Q-T. 3a. QT corrigé (QTc)
Intervalle Q-T. 4a. Long
Intervalle R-R
Intervalle T-P
Inversion bénigne de l’onde T
Lésion sous-endocardique
Lésion sous-épicardique
Lévo-rotation
Ligne de base
Microvoltage
Nadir
Nœud hyperdromique
Onde delta
Onde epsilon
Onde f (fibrillation)
Onde F (Flutter)
Onde J
Onde J d’Osborn
Onde P
Onde P mitrale
Onde P pulmonaire
Onde P rétrograde
Onde P sinusale
Onde Q
Onde q septale
Onde R
Onde S
Onde T
Onde T ample
Onde T atriale (Ta)
Onde T inversée
Onde T inversée profonde
Onde U
Parasystolie
Pause
Point J
Précordium
Progression harmonieuse de R
QRS isodiphasiques
Repolarisation atriale
Repolarisation atypique du sujet jeune
Repolarisation féminine
Repolarisation masculine
Repolarisation précoce : anglais
Repolarisation précoce : francais
Repos compensateur
Retard droit
Retard gauche
Rotation antéropostérieure
Rotation transversale
Rythme
Rythme accéléré
Rythme d échappement
Rythme sinusal
S1Q3
Score de Romhilt-Estes
Segment PR (ou segment PQ)
Segment ST (ou segment JT)
Signe de Spodick
Sous-décalage de PQ (ou PR)
Sous-décalage du ST. généralités
Sous-décalage du ST. les étiologies
Spike
Strain pattern 
Super Wolff
Surcharge ventriculaire
Syncope
Syncope réflexe
Syncope rythmique
Syndrome de préexcitation
Syndrome du P-R court
Syndrome du QT court
Tachycardie
Tachycardies: classification ACC 2015
Temps d inscription de l onde R
Transition précoce
Trigéminisme
Troubles secondaires de repolarisation
Ventriculogramme
Zone de transition
 
 
 
 
Intervalle Q-T. 3a. QT corrigé (QTc)

Intervalle Q-T corrigé en fonction de la fréquence cardiaque. Son calcul permet de comparer la durée de la dépolarisation-repolarisation entre un individu et un groupe d’individus ou d’un individu à deux instants donnés (en général avant et après administration de médicament).

Comment mesurer le QT ? video P.Taboulet

Comment interpréter un intervalle QT ? 

 

Méthode 
Certains ordinateurs affichent une ou plusieurs méthodes de calcul du QTc. Les valeurs affichées sont généralement fiables autour de 60 par min et QRS < 120 ms, mais elles doivent être validées par la mesure manuelle du QT.
 
La formule de Bazett est la plus utilisée : QT corrigé ou QTc = QT/√(60/f) avec f = fréquence ventriculaire ou QT/√intervalle R-R (en sec) [1]. Elle n'est pas recommandable pour des fréquences cardiaques rapides ou basses : dans ce cas, les formules utilisant une fonction de régression linéaire sont préférables [2].
 
Citons la formule de Fridericia [QT/RR(0.33)] qui semble la plus précise [10], et celles de Framingham [QT + 0,154 x (1000 - RR)], and Hodges [QT + 105 x (1/RR - 1)] avec R-R en ms
 
Les sites ci-dessous permettent de calculer le QTc 
Medicalcul (Bazett) : gratuit
The calculator (toutes formules) : gratuit
Medcalc : payant
 
Résultats
Le QT normal est légèrement plus court chez l’homme, en particulier chez l’adulte jeune. Chez les sujets âgés, les valeurs sont similaires.
 
On parle (AHA/HRS) d’un syndrome du QT long lorsque le QTc est ≥ 450 ms (homme) ou ≥ 470 ms (femme). Des valeurs comprises entre 430–450 ms chez l’homme entre et 450–470 ms chez la femme doivent être considérées comme « borderline » [2].
 
Dans les valeurs basses, il n’y a pas de seuil pathologique selon les genres. On parle d’un QT court quand le QTc est ≤ 360 ms et du syndrome du QT court en dessous de 340 ms (Gollob 2011). Hélas, la formule de correction du QT n'est pas définie.
--> QTc less than 340 ms, or 340-360 ms and any of: 1) h/o cardiac arrest, 2) sudden syncope, 3) family hx of sudden unexplained arrest at age less than 40, 4) family hx of SQTS. 
--> Gollob MH, Redpath CJ, Roberts JD. The short QT syndrome: proposed diagnostic criteria. J Am Coll Cardiol. 2011 Feb 15;57(7):802-12.
 
QT et trouble de conduction intraventriculaire (QRS larges)
Le QT s’allonge en cas de trouble de conduction intraventriculaire, aussi un ajustement des valeurs normales s’impose selon la durée du QRS. Des formules proposées récemment proposent d’intégrer cette durée du QRS dans le calcul du QTc ou de comparer l’intervalle J-T (intervalle Q-T - durée du QRS) avec de nouveaux standards [2].
 
QT et médicaments
La prolongation du QTc au cours d’un traitement médicamenteux doit être décrite en fonction de l’intervalle Q-Tc de base et décrite selon deux niveaux de sévérité : augmentation > 30 ms ou > 60 ms. Un QTc ≥ 500 ms justifie habituellement l’arrêt du traitement. Des recommandations précises existent en cas de prise de psychotropes [8].
 
-------------------
[1] Bazett HC. An analysis of the time relations of electrocardiograms. Heart. 1920;7:355-70.

[2] Goldenberg I, Moss AJ. Long QT syndromeJ Am Coll Cardiol. 2008; 51(24):2291-300. Review.

[3] Rautaharju PM, Zhang ZM, Prineas R, Heiss G. Assessment of prolonged QT and JT intervals in ventricular conduction defects. Am J Cardiol. 2004;93(8):1017-21.

[7] Sagie A, Larson MG, Goldberg RJ et al. An improved method for adjusting the QT interval for heart rate (the Framingham Heart Study). Am J Cardiol. 1992;70:797-801

[8] Fanoe S, et al. Risk of arrhythmia induced by psychotropic medications: a proposal for clinical management. Eur Heart J. 2014 (20):1306-1315. 

[9] Nielsen JB et al. Risk prediction of cardiovascular death based on the QTc interval: evaluating age and gender differences in a large primary care population. Eur Heart J. 2016 (Téléchargeabe)

[10] Fridericia LS. Die Systolendauer im Elektrokardiogrammbei normalem Menschen und bei Herzkranken. Acta MedScand 1920;53:469–486.

------------------------
 
 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10987526 visiteurs.