Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arrêt sinusal 
Arythmie sinusale
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Dysfonction sinusale
Extrasystole atriale
Extrasystole atriale conduite avec aberration
Extrasystole jonctionnelle
Faisceau de Kent : ECG
Fibrillation atriale 1. généralités
Fibrillation atriale 2. ECG
Fibrillation atriale 3a. FC lente
Fibrillation atriale 3b. FC rapide
Fibrillation atriale 4a. Bloc de branche
Fibrillation atriale 4b. Aberration
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire
Fibrillo-flutter
Flutter atrial
Flutter atrial à QRS larges
Flutter atrial atypique
Flutter atrial réponse QRS variable
Flutter quinidinique
Hyperexcitabilité auriculaire
Maladie de Bouveret
Maladie du sinus (sick sinus syndrome)
Maladie rythmique de l’oreillette
Paralysie sinusale (arrêt sinusal)
Rythme atrial accéléré
Rythme atrial multifocal
Rythme d échappement jonctionnel
Rythme du sinus coronaire
Rythme idiojonctionnel accéléré
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de préexcitation. Variabilité
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
Wandering pacemaker
 
 
 
 
Dysfonction sinusale

Anomalies de la fonction sinusale associant à des degrés divers:

- des anomalies de l’automatisme sinusal : bradycardie sinusale, pauses (absence d’onde P au hasard, sans relation avec le rythme sinusal) voire paralysie sinusale.

- des anomalies de la conduction intra-auriculaire : bloc sino-auriculaire (type bloc de sortie avec une pause égale exactement au double ou au triple de l’intervalle P-P en rythme sinusal), réentrée sinusale à l’origine de tachycardie sinusale inappropriée ou de tachycardie supraventriculaire (alternance de bradycardie-tachycardie). 

Les modes de révélation sont variés :

- bradycardie sinusale inappropriée sans ou avec insuffisance cardiaque chronotrope

- syndrome bradycardie-tachycardie

- syncope

Les étiologies sont en majorité secondaires (médicaments, infarctus, hypertonie vagale, hypothyroïdie, hyperkaliémie…). Ainsi, de nombreux médicaments qui dépriment le nœud sinusal peuvent déclencher ou aggraver une dysfonction sinusale. Il s’agit en particulier des quatre classes d’antiarrythmiques, mais aussi des inhibiteurs calciques non dihydropyridines (vérapamil et diltiazem), de la clonidine, de la morphine et dérivés opioïdes et certains psychotropes.

L’étiologie primitive est une dégénérescence cellulaire dans le cadre de la maladie rythmique de l’oreillette. Les ondes P sont souvent peu voltées et dysmorphiques. Des anomalies de l’automatisme des autres pacemakers et/ou de la conduction AV sont fréquemment associés.


Références 

P Taboulet. La conduction intracardiaque. Partie 1. Physiopathologie et blocs de conduction supranodauxAFMU 2014 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11762594 visiteurs.