Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arrêt sinusal 
Arythmie sinusale
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Dysfonction sinusale
Extrasystole atriale
Extrasystole atriale conduite avec aberration
Extrasystole jonctionnelle
Faisceau de Kent : ECG
Fibrillation atriale 1. généralités
Fibrillation atriale 2. ECG
Fibrillation atriale 3a. FC lente
Fibrillation atriale 3b. FC rapide
Fibrillation atriale 4a. Bloc de branche
Fibrillation atriale 4b. Aberration
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire
Fibrillo-flutter
Flutter atrial
Flutter atrial à QRS larges
Flutter atrial atypique
Flutter atrial réponse QRS variable
Flutter quinidinique
Hyperexcitabilité auriculaire
Maladie de Bouveret
Maladie du sinus (sick sinus syndrome)
Maladie rythmique de l’oreillette
Paralysie sinusale (arrêt sinusal)
Rythme atrial accéléré
Rythme atrial multifocal
Rythme d échappement jonctionnel
Rythme du sinus coronaire
Rythme idiojonctionnel accéléré
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de préexcitation. Variabilité
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
Wandering pacemaker
 
 
 
 
Extrasystole atriale

Activité auriculaire prématurée, non sinusale, originaire de l’oreillette droite ou gauche. L’influx dépolarise le muscle auriculaire de proche en proche et descend habituellement par voie antérograde, via le nœud AV et le faisceau de His, vers les ventricules.

Les ESA sont fréquentes et bénignes chez le sujet sain. Leur incidence augmente avec l’âge ; elles sont quasi constantes au-delà de 60 ans. Si elles surviennent sur cardiopathie ou si elles sont polymorphes et à couplage court, elles exposent à une arythmie auriculaire en salves ou soutenue (tachycardie atriale, flutter et fibrillation auriculaire).

Sur l’ECG, on observe un auriculogramme prématuré, non sinusal (onde P’). L’onde P’ est de morphologie différente de l’onde P sinusale, sauf si elle naît à proximité du nœud sinusal. L’intervalle P’-R est ≥ à l’intervalle P-R en rythme sinusal ou plus court si l’ESA naît dans l’oreillette droite basse ou près du sinus coronaire. Le complexe QRS conduit est généralement identique aux QRS de base.

Certaines ESA conduites précocement peuvent entraîner un bloc AV partiel (PR long) ou complet (onde P’ bloquée) si elles arrivent dans le nœud AV au cours de sa période réfractaire. Elles peuvent aussi entraîner un bloc de branche par un phénomène d’aberration ventriculaire.

Certaines ESA surviennent de façon régulière tous les deux ou trois complexes P-QRS ; on parle d’ESA bigéminées ou trigéminées.

Lorsque le couplage est variable, qu’il y a une fusion et/ou que les intervalles interectopiques ont un dénominateur commun, il faut évoquer une parasystolie.

 

Les ESA pénètrent et recyclent habituellement le nœud sinusal, aussi la somme des intervalles pré- et post-extrasystolique est inférieure au double de l’intervalle P-P sinusal normal.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11400852 visiteurs.