Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arrêt sinusal 
Arythmie sinusale
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Dysfonction sinusale
Extrasystole auriculaire
Extrasystole jonctionnelle
Faisceau de Kent : ECG
Fibrillation atriale 1. généralités
Fibrillation atriale 2. ECG
Fibrillation atriale 3a. FC lente
Fibrillation atriale 3b. FC rapide
Fibrillation atriale 4. QRS larges
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire
Fibrillo-flutter
Flutter atrial
Flutter atrial à QRS larges
Flutter atrial atypique
Flutter quinidinique
Hyperexcitabilité auriculaire
Maladie de Bouveret
Maladie du sinus (sick sinus syndrome)
Maladie rythmique de l’oreillette
Paralysie sinusale (arrêt sinusal)
Rythme atrial accéléré
Rythme atrial multifocal
Rythme d échappement jonctionnel
Rythme du sinus coronaire
Rythme idiojonctionnel accéléré
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4A. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
Wandering pacemaker
 
 
 
 
Faisceau de Kent : ECG

Lorsqu’un Kent est perméable dans le sens antérograde, l’aspect ECG varie selon sa localisation et la masse ventriculaire qu’il dépolarise.

La préexcitation ventriculaire est d'autant plus marquée que le Kent est proche du nœud sinusal (préexcitations droites) et que la conduction dans la voie nodo-hisienne est mauvaise. Elle est donc moins marquée au cours des préexcitations gauches en raison du temps qu’il faut pour l’atteindre depuis l’oreillette droite. Elle dépend également des variations du tonus vago-sympathique qui modifie la conduction nodo-hisienne et des propriétés de conduction propres au Kent. Elle peut disparaître avec l’âge ou à l’effort.[1]
La préexcitation est donc extrêmement variable. En effet :
- L’intervalle P-R peut être plus ou moins court < 0,12 s, en général < 0,10 sec, mais parfois atypique avec un PR long (bloc intra-auriculaire, bloc du premier degré dans le Kent ou fibres de Mahaïm)
- L’onde delta peut se résumer à un discret empâtement, un crochetage franc voire une onde delta indépendante 
- Le QRS peut être plus ou moins large, souvent > 0,12 sec avec disparition de qV5-6, mais parfois presque fins (« préexcitation mineure») sans disparition de qV5-6 (« préexcitation atypique » avec onde delta négative en V6»)
- Les modifications du ST-T peuvent varier d’un ECG à l’autre chez un même patient, sans que les modifications du QRS soient évidentes.
Pour en savoir plus : « L’ECG de A à Z » Edition Vigot-Maloine, 2010


[1] Laham J et Brembilla-Perrot B (2003)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 8486407 visiteurs.