Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arrêt sinusal 
Arythmie sinusale
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Dysfonction sinusale
Extrasystole atriale
Extrasystole atriale conduite avec aberration
Extrasystole jonctionnelle
Faisceau de Kent : ECG
Fibrillation atriale 1. généralités
Fibrillation atriale 2. ECG
Fibrillation atriale 3a. FC lente
Fibrillation atriale 3b. FC rapide
Fibrillation atriale 4a. Bloc de branche
Fibrillation atriale 4b. Aberration
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire
Fibrillo-flutter
Flutter atrial 1. conduction AV 2/1
Flutter atrial 2. atypique
Flutter atrial 3. conduction AV variable
Flutter atrial 4. conduction AV 1/1
Flutter atrial 5. avec QRS larges
Flutter atrial drogué 6. quinidinique
Hyperexcitabilité auriculaire
Maladie de Bouveret
Maladie du sinus (sick sinus syndrome)
Maladie rythmique de l’oreillette
Paralysie sinusale (arrêt sinusal)
Rythme atrial accéléré
Rythme atrial multifocal
Rythme d échappement jonctionnel
Rythme du sinus coronaire
Rythme idiojonctionnel accéléré
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de préexcitation. Variabilité
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
Wandering pacemaker
 
 
 
 
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire

Fibrillation/flutter auriculaire conduite par un faisceau accessoire. Cette entité survient plutôt chez l’homme, sur cœur sain, après 40 ans et peut être à l’origine d’une mort subite dans 0,1% des cas de syndrome de Wolff-Parkinson-White).

La FA - ou plus rarement un flutter - survient à l’occasion d’une extrasystole auriculaire très prématurée ou en fin de tachycardie jonctionnelle réciproque. Les influx atriaux chaotiques et rapides sont alors conduits aux ventricules à la fois par la voie nodo-Hisienne et le faisceau accessoire (lorsque celui-ci est perméable dans le sens antérograde) [1].

En cas de faisceau de Kent, le diagnostic repose sur l’existence d’une tachyarythmie avec préexcitation variable. En effet, les QRS sont irréguliers et de largeur très variable selon la perméabilité de la voie accessoire (cf. Super Wolff). La préexcitation peut être confondue avec une aberration, mais le début des QRS révèle la préexcitation sous forme d’empâtement initial (ondes delta) dans certaines dérivations. Plus la FA est rapide (> 250 voire 300/mn) plus l’existence d’un faisceau accessoire perméable sur la voie antérograde est probable. En cas de fibres de James, les QRS peuvent rester fins et ce n’est que la fréquence inhabituelle très rapide pour une FA et le terrain qui doivent faire évoquer le diagnostic.

Le pronostic peut parfois être engagé (syncope, collapsus ou exceptionel arrêt cardiaque) lorsque la période réfractaire de la voie accessoire est courte (intervalle R-R < 250 ms) ou en cas de conduction supernormale car cela autorise une fréquence ventriculaire élevée (200 à 300/mn). Une fibrillation ventriculaire peut survenir soit parce que l’influx qui descend tombe sur la période vulnérable (cf. Phénomène R/T), soit parce que le débit cardiaque chute et qu’une ischémie myocardique en résulte [3,4].

En raison de cette  mauvaise tolérance et du risque réel mais exceptionnel de mort subite, la découverte d’un syndrome de préexcitation sur un ECG justifie justifie une exploration électrophysiologique transœsophagienne. Pour cela, on peut faire une évaluation non invasive de la période réfractaire à l’aide d’une stimulation œsophagienne, couplée en général à une épreuve d’effort [5].

Le traitement curatif repose sur la cardioversion en cas d’instabilité hémodynamique et si l’hémodynamique est stable en cas d’instabilité hémodynamique et si l’hémodynamique est stable sur les antiarythmiques de classe IC (flécaïnide, propafénone) ou l’amiodarone (classe IC). Le traitement ralentisseur à long terme repose sur la propafénone et l’amiodarone (classe IC). Le traitement préventif des formes symtomatiques sévères repose sur les méthodes ablatives (classe IA) [2].

 

Flécaïnide IV : 2 mg/kg en 10-20 min sous monitoring. Efficacité en moins d’une heure. Contre-indiquée en cas d’insuffisance VG et cardiopathie ischémique [2].
 

Pour éviter une accélération iatrogène de la fréquence, il est interdit d’utiliser les médicaments qui raccourcissent la période réfractaire des myocytes, empêchent la conduction cachée ou pourraient faire chuter la pression artérielle (adénosine, inhibiteurs calciques, bêtabloquants, digitalique).

 
Références
 
[1] Laham J (2003)
 
[2] Camm AJ (2010)
 
3] Timmermans C . Aborted sudden death in the Wolff-Parkinson-White syndrome. Am J Cardiol. 1995;76:492
 
[4] Pappone C et alRisk of Malignant Arrhythmias in Initially Symptomatic Patients With Wolff-Parkinson-White Syndrome: Results of a Prospective Long-Term Electrophysiological Follow-Up Study. Circulation 2012;125 661-668

[5] Wellens HJ. When to perform catheter ablation in asymptomatic patients with a Wolff-Parkinson-White electrocardiogram. Circulation. 2005;112:2201

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12127504 visiteurs.