Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arrêt sinusal 
Arythmie sinusale
Bradycardie sinusale
Bradycardie sinusale inappropriée
Dysfonction sinusale
Extrasystole auriculaire
Extrasystole jonctionnelle
Faisceau de Kent : ECG
Fibrillation atriale 1. généralités
Fibrillation atriale 2. ECG
Fibrillation atriale 3a. FC lente
Fibrillation atriale 3b. FC rapide
Fibrillation atriale 4. QRS larges
Fibrillation atriale 5. Fx accessoire
Fibrillo-flutter
Flutter atrial
Flutter atrial à QRS larges
Flutter atrial atypique
Flutter quinidinique
Hyperexcitabilité auriculaire
Maladie de Bouveret
Maladie du sinus (sick sinus syndrome)
Maladie rythmique de l’oreillette
Paralysie sinusale (arrêt sinusal)
Rythme atrial accéléré
Rythme atrial multifocal
Rythme d échappement jonctionnel
Rythme du sinus coronaire
Rythme idiojonctionnel accéléré
Syndrome bradycardie-tachycardie
Syndrome de Jervell et Lange-Nielsen
Syndrome de Lown-Ganong-Levine
Syndrome de Romano-Ward
Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Syndrome de WPW : tachycardies
Tachycardie atriale
Tachycardie atriale focale
Tachycardie atriale focale automatique
Tachycardie atriale focale réentrée
Tachycardie atriale multifocale
Tachycardie atriale par macroréentrée
Tachycardie de Bouveret
Tachycardie par réentrée électronique
Tachycardie sino-auriculaire
Tachycardie sinusale
Tachycardie sinusale inappropriée
Tachycardies à QRS fins
Tachycardies à QRS larges
Tachycardies incessantes de l’enfant
Tachycardies supraventriculaires
TJ 1. généralités
TJ 2. réciproque
TJ 3. réciproque par réentrée AV
TJ 3a. orthodromique
TJ 3b. antidromique
TJ 4. réentrée intra-nodale (TRIN)
TJ 5. réciproque permanente
TJ 6. automatique
Wandering pacemaker
 
 
 
 
Tachycardie sinusale inappropriée

Tachycardie sinusale chronique caractérisée par une réponse exagérée au stress physiologique [1].
 
Elle appartient au groupe des tachycardies supraventriculaires. De mécanisme mal élucidé, plusieurs hypothèses physiopathologiques ont été évoquées dont l'hyperautomatisme d'un foyer sino-auriculaire, une hypersensibilité cathécholaminergique, l'absence de réponse à la stimulation vagale ou une anomalie intrinsèque du nœud sinusal.
 
Cette entité concerne le plus souvent des femmes jeunes qui en plus de ces palpitations se plaignent souvent d’asthénie importante et d’intolérance à l’effort. Ces symptômes anxiogènes conduisent à de nombreuses consultations et la réalisation d’examens complémentaires peu contributifs. 
 
 
Sur l’ECG, la tachycardie (100-160/mn) est quasi incessante avec des ondes P identiques ou quasi-identiques aux ondes P sinusales et peut conduire à une cardiomyopathie rythmique.
 
Après élimination d’une cause secondaire systémique (ex. hyperthyroïdie, phéochromocytome, déconditionnement physique) le recours au traitement médicamenteux est parfois inévitable. Les bêtabloquants et l’ivabradine représentent alors les meilleurs choix (2,3].
 
L'ivabradine parait également intéressante, en cas d'échec des bétabloquants [4].La prescription d’ivabradine dans ce contexte se fait hors AMM et des explications doivent être fournies aux patientes sur les potentiels effets tératogènes de la molécule.
 
Enfin, la modulation du nœud sinusal par radiofréquence peut être proposée en dernier recours (indication de classe IIb) en raison d’un taux de succès procédural moyen et d’un risque de complications non négligeable.
 

[1] Morillo CA (1994)
[2] Blomström-Lundqvist C (2003)
[3] Biblio dans PubMed 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=ivabradine+inappropriate+sinus
 

Still AM, et al. Prevalence, characteristics and natural course of inappropriate sinus tachycardia. Europace. 2005;7(2):104-12.

 

Olshansky B, Sullivan RM. Inappropriate sinus tachycardia.  J Am Coll Cardiol. 2013;61(8):793-801. doi: 10.1016/j.jacc.2012.07.074

Inappropriate sinus tachycardia (IST) is a syndrome in which the sinus heart rate is inexplicably faster than expected and associated symptoms are present. The heart rate at rest, even in a supine position, can exceed 100 beats/min; minimal activity accelerates the rate rapidly an substantially.Patients with IST may require restriction from physical activity. Mechanisms responsible for IST are understood incompletely. It is important to distinguish IST from so-called appropriate sinus tachycardia and from postural orthostatic tachycardia syndrome, with which overlap may occur. Because the long-term outcome seems to be benign, treatment may be unnecessary or may be as simple as physical training. However, forpatients with intolerable symptoms, therapeutic measures are warranted. Even at high doses, β-adrenergic blockers, the first-line therapy, often are ineffective; the same is true for most other medical therapies. In rare instances, catheter- or surgically- based right atrial or sinus node modification may be helpful, but even this is fraught with limited efficacy and potential complications. Overtreatment, in an attempt to reduce symptoms, can be difficult to avoid, but is discouraged.

[4] Benezet-Mazuecos J et al. Long-Term Outcomes of Ivabradine in Inappropriate Sinus Tachycardia Patients: Appropriate Efficacy or Inappropriate Patients. Pacing Clin Electrophysiol. 2013. doi: 10.1111/pace.12118. [Epub ahead of print] 

Cappato R et al. J Am Coll Cardiol 2012 ; 60 (15) : 1323-9. 
Ptaszynski P et al. Europace 2013 ; 15 (1) : 116-21. 
Nwazue VC et al. J Am Heart Assoc 2014 ; 3 (2) : e000700. 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9447599 visiteurs.