Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Arythmie ventriculaire
Asystole
Cardiomyopathie/DVDA : TV
Commotio cordis
Extrasystole fasciculaire
Extrasystole infundibulaire
Extrasystole ventriculaire
Extrasystoles ventriculaires : droite
Extrasystoles ventriculaires : gauche
Extrasystoles ventriculaires bénignes
Extrasystoles ventriculaires malignes
Fibrillation ventriculaire
Flutter ventriculaire 
Indice de TV : généralités
Indice de TV : Pava : QRS DII
Indice de TV : Vereckei : QRS en VR
Indice de TV : Vereckei : ratio vi/vt
Intervalle Q-T. 5. Court
Mort subite
Phénomène R sur T
Rythme d échappement ventriculaire
Rythme idioventriculaire accéléré
Rythme infranodal
Score de TV (voir TV score)
Signe des oreilles de lapin
Syndrome de Andersen–Tawil
Syndrome de Brugada : généralités
Syndrome de Brugada : type 1
Syndrome de Brugada : type 2
Syndrome de repolarisation précoce
Syndrome du long QT acquis
Syndrome du QT court congénital
Syndrome du QT long congénital
Syndromes de l\'onde J
Tachycardie de Belhassen
Torsades de pointes 
Torsades de pointes : traitement
TV 1a. généralités
TV 1b. aspects ECG
TV 1c. algorithmes
TV 1d. TV score
TV 1e. diagnostics différentiels
TV 2a. retard droit (a)
TV 2a. retard droit (b)
TV 2b. retard gauche (a)
TV 2b. retard gauche (b)
TV 3. fasciculaire
TV 4. infundibulaire
TV 5. de branche à branche
TV 6. bidirectionnelle
TV 7a. polymorphe
TV 7b. polymorphe catécholergique
 
 
 
 
TV 1a. généralités
Tachycardie dont l’origine des complexes est située en dessous de la bifurcation du faisceau de His. Sa fréquence dépasse 120/mn et peut atteindre 280/mn.
 
La transformation d’une tachycardie ventriculaire (TV) en fibrillation ventriculaire est le risque majeur. Les éléments importants pour la prise en charge sont le terrain, la tolérance, la durée et l’aspect ECG (1).
 
Terrain et tolérance : les TV sur cardiopathie structurelle (cardiopathie ischémique en particulier, cardiomyopathies…) sont les plus fréquentes et les plus mal tolérées.
 
La durée : une TV est dite non soutenue si elle dure moins de 30 secondes. Elle peut se résumer à une salve d’au moins trois extrasystoles ventriculaires à une fréquence > 100/mn (voire 120/min pour les distinguer d’un rythme ido-ventriculaire accéléré). Une TV est dite soutenue si elle dure plus de 30 secondes et/ou entraîne un compromis hémodynamique qui nécessite une cardioversion [1].
 
L’aspect : certains aspects sont bénins (TV fasciculaire, TV infundibulaire), d’autres malins (ex. TV catécholergique, TV bidirectionnelle, torsades de pointes…).
 
Tous les mécanismes à l’origine d’une arythmie peuvent être en cause :
- une réentrée microscopique (TV commune observée habituellement sur cardiopathie ischémique avec SCA ou cicatrice d’infarctus, cardiomyopathie hypertrophique, DVDA ou TV fasciculaires)
- une réentrée macroscopique (TV de branche à branche, TVbidirectionnelle, torsades de pointes, flutter ventriculaire ou fibrillation ventriculaire)
- un automatisme anormal (TV infundibulaire, TV polymorphes catécholaminergiques)
- ou une activité déclenchée comme dans les cardiomyopathies dilatées ou les cardiomyopathies hypertrophiques.

 

 
-------------
 
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11364356 visiteurs.