Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Aberration ventriculaire 1
Aberration ventriculaire 2
Bloc
Bloc auriculo-ventriculaire
Bloc AV du 1er degré
Bloc AV du 2ème degré 1. généralités
Bloc AV du 2ème degré 2. Mobitz I
Bloc AV du 2ème degré 3. Mobitz II
Bloc AV du 2ème degré 4. bloc 2/1
Bloc AV du 2ème degré 5. haut degré
Bloc AV du 3ème degré
Bloc bifasciculaire
Bloc bifasciculaire (antérieur)
Bloc bifasciculaire (postérieur)
Bloc de branche 1. généralités
Bloc de branche 2. droit complet
Bloc de branche 2. droit incomplet
Bloc de branche 3. gauche complet
Bloc de branche 3. gauche FAUX
Bloc de branche 3. gauche incomplet
Bloc de branche 4. bilatéral
Bloc de branche 5. déguisé
Bloc de branche 6. fonctionnel
Bloc de branche 7. ralentisseur
Bloc de branche 8. bloc en phase 3
Bloc de branche 9. bloc en phase 4
Bloc fasciculaire
Bloc fasciculaire antérieur gauche
Bloc fasciculaire postérieur gauche
Bloc fasciculaire septal gauche
Bloc focal
Bloc infranodal
Bloc inter-atrial
Bloc intranodal
Bloc intraventriculaire
Bloc péri-infarctus
Bloc sino-atrial
Bloc sino-atrial du 1er degré
Bloc sino-atrial du 2ème degré
Bloc sino-atrial du 3ème degré
Bloc trifasciculaire
Complexes QRS aberrants
Complexes QRS aberrants/ectopiques
Effet Chatterjee
Hémibloc antérieur gauche
Hémibloc postérieur gauche
Maladie de Lenègre
Mobitz
Paradoxe de Wenckebach
Période de Luciani-Wenckebach
Pseudo-bloc
Rythme électro-entrainé
Syncope d’Adams-Stokes
Voie accessoire (cf. Fx accessoire)
 
 
 
 
Effet Chatterjee
Trouble secondaire de la repolarisation qui persiste après une anomalie de dépolarisation transitoire de la branche gauche (ex. bloc de branche gauche, extrasystole(s) ou tachycardie ventriculaire à forme de retard septal droit ou retard gauche, préexcitation ou stimulateur cardiaque) [1-3].
Sur l’ECG, on observe des ondes T inversées dans le précordium qui disparaissaient après un temps variable selon la durée de l’anomalie initiale (de quelques battements à plusieurs mois).
Cet aspect d’ischémie sous-épicardique est trompeur et égare souvent vers une insuffisance coronaireEn cas de doute avec une onde T inversée d’origine ischémique, une combinaison de (1) une onde T positive en VL, (2) une onde T positive ou isoélectrique en D1 et (3) une amplitude de l’onde T inversée précordiale maximum > l’amplitude de onde T inversée en D3 aurait une sensibilité de 92% et une spécificité de 100% en faveur d’une origine « mémoire du cœur » chez un patient électro-entrainé [3].
 
Cet effet « mémoire du cœur » dépendrait de la persistance prolongée du courant de sortie transitoire (Io) qui intervient au début de la dépolarisation, principalement dans les cellules épicardiques ("remodelage électronique").


[1] Chatterjee K (1969)
 
[2] Rosenbaum MB, Blanco HH, Elizari MV et al. Electrotonic modulation of the T wave and cardiac memory. Am J Cardiol. 1982; 50(2):213-22.

[3] Shvilkin A, Ho KK, Rosen MR, Josephson ME. T-vector direction differentiates postpacing from ischemic T-wave inversion in precordial leads. Circulation. 2005;111(8):969-74 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10691803 visiteurs.