Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Aberration ventriculaire 1
Aberration ventriculaire 2
Bloc
Bloc auriculo-ventriculaire
Bloc AV du 1er degré
Bloc AV du 2ème degré 1. généralités
Bloc AV du 2ème degré 2. type I
Bloc AV du 2ème degré 3. type II
Bloc AV du 2ème degré 4. bloc 2/1
Bloc AV du 2ème degré 5. haut degré
Bloc AV du 3ème degré
Bloc bifasciculaire
Bloc bifasciculaire (antérieur)
Bloc bifasciculaire (postérieur)
Bloc de branche 1. généralités
Bloc de branche 2. droit complet
Bloc de branche 2. droit incomplet
Bloc de branche 3. gauche complet
Bloc de branche 3. gauche FAUX
Bloc de branche 3. gauche incomplet
Bloc de branche 4. bilatéral
Bloc de branche 5. déguisé
Bloc de branche 6. fonctionnel
Bloc de branche 7. ralentisseur
Bloc de branche 8. bloc en phase 3
Bloc de branche 9. bloc en phase 4
Bloc fasciculaire
Bloc fasciculaire antérieur gauche
Bloc fasciculaire postérieur gauche
Bloc fasciculaire septal gauche
Bloc focal
Bloc infranodal
Bloc inter-atrial
Bloc intranodal
Bloc intraventriculaire
Bloc péri-infarctus
Bloc sino-auriculaire
Bloc sino-auriculaire du 1er degré
Bloc sino-auriculaire du 2ème degré
Bloc sino-auriculaire du 3ème degré
Bloc trifasciculaire
Complexes QRS aberrants
Complexes QRS aberrants/ectopiques
Effet Chatterjee
Hémibloc antérieur gauche
Hémibloc postérieur gauche
Maladie de Lenègre
Mobitz
Paradoxe de Wenckebach
Période de Luciani-Wenckebach
Pseudo-bloc
Rythme électro-entrainé
Syncope d’Adams-Stokes
Voie accessoire (cf. Fx accessoire)
 
 
 
 
Bloc infranodal

Interruption de la conduction au-dessous du nœud AV. Le blocage peut être incomplet ou complet, intrahisien (tronculaire) ou infra-hisien (bloc de branche bilatéral).

Si le bloc est incomplet, l’aspect est celui d’un bloc AV du 1er degré ou d’un bloc AV du 2ème degré de type II. Un bloc infra-nodal incomplet a toujours une évolution vers un bloc complet.

- Si le bloc est intrahisien, les QRS peuvent être fins ou larges [en cas de bloc(s) de branche associé(s)].

- Si le bloc est infra-hisien, les QRS sont toujours larges avec un aspect de bloc bifasciculaire (BBG ou BBD+HBAG ou BBD+HBPG). Le Mobitz type II est l’aspect le plus fréquent ; il justifie toujours la pose d’un stimulateur. Un bloc AV du 1er degré est aussi possible (l’allongement du PR traduit le retard de l’influx dans la branche ou le faisceau restant): les patients symptomatiques justifient eux aussi la pose d’une stimulateur.

Si le bloc est complet, les QRS sont toujours larges. On observe un rythme ventriculaire d’échappement ou, en son absence, une asystole.

Un bloc infra-nodal peut être aggravé par l’effort, l’atropine ou l’isoprénaline. Ces médicaments génèrent plus d’influx vers le siège du blocage, lequel est insensible à leur action et va retenir davantage d’influx. En effet, les cellules hisiennes sont à réponse rapide donc activées par un canal sodique et insensibles à ces agents.

 

Phibbs BP (2006); Silverman ME (2004); Dhatt MS (1975)

Il est difficile d’identifier le siège d’un bloc AV devant un PR long + QRS larges car cet aspect peut également résulter d’un bloc nodal ou d’un bloc intrahisien avec bloc bifasciculaire mais aussi d’un bloc intrahisien. Néanmoins, les patients asymptomatiques ne justifient que d’une simple surveillance.

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9550779 visiteurs.