Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation atriale
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T ample ischémique
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
Repolarisation précoce rare (ethnique)
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBD
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Dilatation segmentaire d'un ventricule cardiaque (pratiquement toujours le gauche), généralement secondaire à un infarctus transmural. Les anévrismes peuvent être responsables d’insuffisance cardiaque, d’embolies périphériques, de troubles du rythme ventriculaire et/ou plus rarement, de rupture cardiaque.

Le signe ECG évocateur est la persistance d’un courant de lésion sous-épicardique (ST+) plus de trois semaines après un infarctus. Le sus-décalage de ST est stable d’un tracé à l’autre et il existe des ondes Q de nécrose. L’importance et l’étendue du sus-décalage ne sont pas proportionnelles à la taille de l’anévrisme. Fait notable, les ondes T associées au 
sus-décalage sont peu amples, voire inversées.
 
La topgraphie habituelle concerne le territoire antérieur, mais le territoire inférieur peut être concerné (voir ici).
 
En cas de bloc de branche droit, le diagnostic d'anévrisme est difficile car le BBD fait persister une onde R'
--> voir blog de S. Smith : 
LV aneurysm (persistent ST elevation after previous MI) in the setting of RBBB

 

Le diagnostic différentiel majeur est l’infarctus ST+ en cours de constitution. En faveur de l’anévrisme, le tracé est stable et Smith SW avec Klein LR ont montré qu’un faible ratio d’amplitudes de T sur QRS était en faveur d’un anévrisme à l’aide de deux formules :

--> T max/QRS en V1 à V4 < 0,36 et somme TV1-V4/somme QRSV1-V4 < 0,22) si anévrisme.  Cette règle a une sensibilité de 90% et une spécificité de 90%. 
--> le plus grand ratio de T/QRS est ≤ 0,36 si anevrisme.

On peut donc utiliser ces ratios de la facon suivante :

- Chez les patient non symptomatiques : les ratios négatifs sont utiles pour écarter le diagnostic de SCA ST+ (bonne sensibilité et VPN dans cette situation)

- Chez les patients symptomatiques ou ratio positif, il faut utiliser répéter les ECG, réaliser une échocardiographie et utiliser biologie pour conclure à un SCA ST+.

 
Blog de S Smith
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12485126 visiteurs.