Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5a. BBD et ST+
Infarctus 5b. BBD et non ST+
Infarctus 5c. BBG
Infarctus 5d. bloc atrio-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation atriale
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T ample ischémique
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
Repolarisation précoce rare (ethnique)
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. ST- diffus avec ST+ VR
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Recommandations ESC
SCA. Vidéo formation
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBD
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Infarctus 5a. BBD et ST+

Un bloc de branche droit (BBD) est présent à la phase aiguë d’un infarctus dans environ 6% des cas et aggrave le pronostic [1-2]. Il gêne, mais n’empêche pas le diagnostic dinfarctus ni en phase aiguë ni au stade de séquelle car l'activation électrique des ventricules est peu modifiée.

L’activation initiale du septum est inchangée et l’activation consécutive du VG est respectée ce qui permet d’interpréter normalement les premiers millimètres du complexe QRS. En outre, les troubles secondaires de la repolarisation sont modérés et limités aux dérivations précordiales droites. Ainsi, un BBD s’accompagne habituellement d’un sous-décalage de ST limité à V1-V3. Dans ces dérivations, lorsque la déflexion terminale du QRS (40 dernières msec) est positive, le segment ST est descendant à partir d’un point J généralement isoélectrique ou peu sous-décalé. Il est plutôt convexe vers le haut, et se termine par une onde T asymétrique à polarité négative. Si la déflexion terminale du QRS devient négative (à partir de V3 ou parfois V2), le segment ST peut avoir une pente légèrement ascendante et l’onde P devient positive (règle de la discordance appropriée).

A - Le diagnostic d’infarctus avec élévation du segment ST n’est jamais entravé. En effet, un BBD n’est jamais responsable de sus-décalage du segment ST, aussi une ascension du segment ST dans deux dérivations contiguës ≥ 1 mm, quel que soit le territoire, est toujours suspecte de traduire une occlusion coronaireDe plus, comme l’aspect normal de la repolarisation d’un BBD en dérivations V1-V3 est un sous-décalage de ST (cf. Discordance appropriée), tout sus-décalage de ST dans ces dérivations V1-V3 - même minime - est suspect de traduire un infarctus. Un aspect ST+ est présent chez 50% des patients atteints d’infarctus et BBD et se traduit dans plus de 90% des cas par une occlusion coronaire en angiographie [2]. 

 

Vidéo YouTube: Bloc de branche droit et infarctus

 

B - Le diagnostic d’infarctus sans élévation du segment ST n’est pas entravé dans la majorité des cas. 

 

C - Au stade de séquelle, un anévrysme ventriculaire (ou une dysfonction segmentaire sévère) peut être retenu en cas d’élévation persistante du segment ST dans les dérivations V1-V3 (où l’on observe habituellement un sous décalage descendant de ST en cas de BBD) [3].

Références

1. Wong CK et alPrognostic differences between different types of bundle branch block during the early phase of acute myocardial infarction: insights from the Hirulog and Early Reperfusion or Occlusion. Eur Heart J. 2006;27(1):21-8

2. Widimsky P et al. Primary angioplasty in acute myocardial infarction with right bundle branch block: should new onset right bundle branch block be added to future guidelines as an indication for reperfusion therapy. Eur Heart J. 2012;33(1):86-95

3. Madias JE et al. Diagnosis of ventricular aneurysm and other severe segmental left ventricular dysfunction consequent to a myocardial infarction in the presence of right bundle branch block: ECG correlates of a positive diagnosis made via echocardiography and/or contrast ventriculography. Ann Noninvasive Electrocardiol. 2005; 10(1):53-9.

4. Voir aussi le Blog de S. Smith : Infarctus BBD et BAV ou bien infarctus et HTA ou encore infarctus et BBD ou arret cardiaque récupéré (fantastique) et aussi Right Bundle Branch Block with ST elevation in V2, V3. Why? et encore Subtle Antero-lateral ST elevation with inferior reciprocal ST depression.

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Nouveau

ISBN : 978-2-35640-183-0

Éditeur
S-EDITIONS
(Ed. 01/2018)
 
 
Vous êtes le 14122456 visiteurs.