Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation/flutter atrial
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Ischémie sous-épicardique

Perfusion myocardique insuffisante de toute l’épaisseur du muscle. 

Sur l’ECG, on observe une onde T inversée en regard du territoire concerné. L’aspect évocateur est une inversion prononcée (≥ 3 mm) dans plusieurs dérivations contiguës d’un territoire coronaire. Une inversion profonde (≥ 10 mm), un aspect diphasique ou une inversion terminale de l’onde T sont particulièrement évocatrices d’ischémie.
L’onde T est souvent « dynamique », c’est-à-dire régressive spontanément ou sous l’effet d’un test à la trinitrine. Elle peut traduire une ischémie silencieuse, une lésion coronaire sévère et à haut risque (ex. Syndrome de Wellens), un infarctus non transmural ou la phase de cicatrisation d’un infarctus tranmural [1].
D’autres signes ECG vont aider à sa reconnaissance. Il faut rechercher une anomalie rectiligne du segment ST (« ischémie-lésion »), des anomalies du QRS évoquant une nécrose ancienne ou en cours, une prolongation de l’intervalle Q-T et/ou des ondes U pathologiques. Un miroir est habituel, et réciproquement, une ischémie sous-endocardique peut correspondre à un miroir.
Diagnostics différentiels. Il s’agit par exemple d'une inversion bénigne de l'onde T, des anomalies secondaires de la repolarisation dont l’effet Chaterjee, un  tako tsubo ou un syndrome du QT long.

La conséquence d’une ischémie sous-épicardique est une prolongation locale du temps de repolarisation des deux couches du myocarde, mais plus franche pour la couche sous-épicardique qui perd sa capacité à se repolariser avant la couche sous-endocardique, ce qui négative l’onde T (cf. Repolarisation).

 

[1] Jacobsen MD (2001)
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 9933042 visiteurs.