Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation/flutter atrial
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Miroir

Aspect du complexe QRS, segment ST et/ou onde T dans certaines dérivations « en miroir » de celui observé dans les dérivations opposées du thorax. Par exemple, le miroir de rS et T- en dérivation V1 est qR et T+ en dérivation V6 et celui de rS et ST+ en DIII est Rs et ST- en VL. 

Le phénomène du miroir obéit à la règle de l’électroneutralité du cœur : à un instant donné, toute polarité positive à un endroit du cœur, s’accompagne d’une polarité négative diamétralement opposée.  Par définition, le miroir ne correspond pas à la région où il y a dysfonction, mais il désigne la région opposée où cette dysfonction est visible. 

Les signes en miroir — mêmes minimes — sont d’une aide précieuse au diagnostic d’ischémie coronaire. Ils renforcent la certitude [1] et aggravent le pronostic d’un infarctus avec sus-décalage de ST [2]. Ils peuvent manquer sur un ECG 12 dérivations, en particulier dans le territoire coronaire antérieur (dont le territoire opposé est partiellement face postérieure du thorax).

En fait, toute déviation du segment ST s’accompagne d’un miroir [3] que seul un enregistrement exhaustif du thorax peut mettre en évidence [4]. Cette constatation jette un pavé dans la mare d’une prise en charge thérapeutique différente des infarctus ST+ et ST- [3].

Les correspondances entre signes directs et signes en miroir au cours d’un infarctus sont par exemple :

- pour un infarctus antérieur ST+ (V1-V4) ou latéral (DI-VL) : miroir ST- en territoire inférieur (DII-DIII-VF),

- pour un infarctus inférieur ST+ (DII-DIII-VF) : miroir ST- en latéral (DI et VL)

- un infarctus basal ST+ (V7-V9) : miroir ST- en antérieur (V1-V3). C’est parfois la seule manifestation sur un ECG 12 dérivations. Elle doit être connue, car cette forme d’infarctus nécessite une reperfusion urgente dans un contexte évocateur.

- un infarctus du ventricule droit ST+ (V4R-V3R et V1) : miroir ST- en latéral bas (V5-V6).

 

NB. Les miroirs ne sont pas spécifiques d’une ischémie coronaire car peuvent se rencontrer au cours d’une hypertrophie ventriculaire, anévrysme ventriculaire, certaines péricardites aiguës

 

Le phénomène du miroir explique de nombreuses anomalies dans des dérivations où il n’y a pas de dysfonction. Ainsi, des anomalies en précordiales droites du type ST+ ou ST- peuvent être en rapport avec des anomalies en précordiales gauches (ex. HVG) ou en dérivations postérieures (ex. Infarctus basal).

 Voir aussi : Territoire électrique

Références :

[1] Otto LA (1994)

[2] Références dans Smith SW (2002)

[3] Phibbs B (2010)

[4] Hoekstra JW (2009)

 

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10363797 visiteurs.