Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Indice de Smith. R précoce versus SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation/flutter atrial
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBD
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Reperfusion coronaire

Après réouverture d’une artère coronaire à la phase aiguë d’un infarctus, plusieurs signes ECG associés à la disparition rapide de la douleur suggèrent une reperfusion coronaire. 

Ces signes ECG sont une réduction de plus de 50% du sus-décalage de ST dans la dérivation la plus atteinte à la 60ème minute d’un traitement thrombolytique [1] ou - mieux encore - la réduction de plus de 70% (résolution) de la somme des sus-décalages de ST entre 90 et 180 min.

L’apparition d’ondes T inversées dans les deux heures suivant une thrombolyse et la survenue d’arythmies ventriculaires dont un rythme idioventriculaire accéléré indiquent également une reperfusion coronaire. A noter qu’une majoration transitoire du sus-décalage de ST est possible lors de la réouverture de l’artère, notamment avec des thrombolytiques [1]. 

L’existence d’une ischémie grade 3 (ischémie transmurale) est un facteur indépendant d’échec d’une reperfusion par angioplastie, associé à un mauvais pronostic. L’ischémie grade 3 se reconnaît sur l’ECG par l’association de : (a) une distorsion des QRS (ascension majeure du point J ou quasi disparition de l’onde S dans les dérivations type Rs où l’onde T est positive) ou (b) une élévation majeure du segment ST (amplitude du ST > 50% de l’onde R dans les autres dérivations type qR) [2].

 

Blog de SW Smith.

(1) Un infarctus vu très précocement et qui malgré une réouverture précoce n'a pas de bons signes de reperfusion et évolue vers une très grosse séquelle ;

Poor Microvascular Reperfusion ("No Reflow"): Best Diagnosed by ECG

 
(2 ) Un infarctus vu tardivemenent peut-il encore bénéfiier d'une thrombolyse ? Critères ECG

9 Hours of Chest Pain and Deep Q-waves: Is it too late for Thrombolytics? (Time Window for Reperfusion; Acuteness on the ECG)

 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12129137 visiteurs.