Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation/flutter atrial
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire

Un bloc auriculo-ventriculaire (BAV) peut compliquer l’évolution d’un infarctus à la phase aiguë.

- Il peut s’agir d’un bloc intranodal par hypertonie vagale ou ischémie directe du nœud AV, en cas d’occlusion de l’artère coronaire droite, notamment au cours d’un infarctus inférieur. On observe alors un bloc incomplet (1er ou 2ème degré de type Mobitz I) ou un bloc complet (3ème degré) en général avec dissociation AV et QRS fins (ce bloc peut être sensible à l’atropine et souvent transitoire).
- Il peut s’agir plus rarement d’un bloc infranodal par ischémie directe du tronc ou du faisceau de His, en cas d’occlusion de l’interventriculaire antérieure, notamment au cours d’un infarctus antérieur. On observe alors un bloc incomplet sous la forme d’un HBAG > BBD > BBG > HBPG pur ou associé à un bloc AV du 1er ou 2e degré ou bien un un bloc complet avec des complexes QRS larges en rapport avec un rythme d’échappement ventriculaire (ce bloc n’est sensible ni à l’atropine ni à l’isoprénaline, mais la cadence de l’échappement et l’hémodynamique peuvent être améliorées par de la dopamine ou de l’adrénaline : discutable dans le contexte d'un infarctus). Ce bloc est de mauvais pronostic à court terme et il faut prévoir un EES externe et/ou la pose d'un stimulateur externe si une désobstruction coronaire n'est pas envisagée ou inefficace.
 
La prise en charge d’un bloc intranodal et/ou bloc infranodal a fait l’objet de recommandations thérapeutiques précises dans la conférence nord américaine 2004 de prise en charge de l’infarctus à la phase aiguë. Ces recommandations précisent la place de l’atropine (A), de l’entraînement électrosystolique externe et de la sonde de stimulation endocavitaire [1]. Table 29. Recommendations for Treatment of Atrioventricular and Intraventricular Conduction Disturbances During ST-Elevation Myocardial Infarction. [1, page 198].
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10363798 visiteurs.