Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
 
Anévrisme ventriculaire
Angor d’effort
Complexe ST/T de de Winter
Complexes QRS fragmentés fins
Complexes QRS fragmentés larges
Complexes QRS modifiés par ischémie
Critères de Sgarbossa
Distorsion terminale du QRS
ECG : situation ischémique
Hypertrophie VG 4. et SCA
Infarctus 1. généralités
Infarctus 2. avec élévation du ST
Infarctus 3. sans élévation du ST
Infarctus 4. Antérieur
Infarctus 4. Basal
Infarctus 4. Inférieur
Infarctus 4. Latéral
Infarctus 4. Ventricule droit
Infarctus 5. BBD
Infarctus 5. BBG
Infarctus 5. bloc auriculo-ventriculaire
Infarctus 6. Pacemaker
Infarctus 7. préexcitation
Infarctus 8. HVG
Infarctus 9. fibrillation/flutter atrial
Ischémie coronaire
Ischémie silencieuse
Ischémie sous-endocardique
Ischémie sous-épicardique
Miroir
Onde de Pardee
Onde Q de nécrose
Onde Q de pseudo-nécrose
Onde T de reperfusion
QRS score (score de Selvester)
Reperfusion coronaire
SCA Généralités
SCA non ST+. 1 aspects ECG
SCA non ST+. 2 Equivalents ST+
SCA non ST+. 2a ST- diffus ST+ VR(V1)
SCA ST+. 1 Aspects ECG
SCA ST+. 2 Reco antithrombotiques
Séquelle de nécrose
Séquelle de nécrose et BBG
Séquelle de nécrose et pacemaker
Signe de Cabrera
Signe de Chapman 
Sus-décalage de ST  : généralités
Sus-décalage de ST : ischémique
Sus-décalage de ST : non ischémique
Syndrome coronarien aigu : voir SCA
Syndrome de Dressler
Syndrome de Wellens
Territoires coronaires (anatomie)
 
 
 
 
Séquelle de nécrose et BBG
On peut reconnaître une séquelle de nécrose au sein d'un bloc de branche gauche à l'aide de critères morphologiques des complexes QRS. Néanmoins, le diagnostic est difficile car une onde Q large est habituelle en DIII et en V1-V2. Il faut rechercher : 
Dans le territoire antérieur :

- du signe de Cabrera (crochetage de la branche ascendante de l'onde S en V3,V4 ou V5 en faveur d’un infarctus antéro-septal),

- du signe de Chapman (crochetage de la pente ascendante de l’onde R - aspect RsR’ - en dérivations DI, VL ou V6) [1],

- de la présence d'une onde Q en dérivations latérales,

- d’une onde QS de V1 à V4 ou d’une décroissance de R de V1(V2) à V4

 

Dans le territoire inférieur :

en dérivation DII, une onde Q ≥ 40 ms avec QVF ≥ 50 ms ou de façon moins une onde QDII ≥ 30 ms et QVF ≥ 40 ms et/ou R/Q ou R/S ≤ 0,5. 

- en dérivation VF, une onde R crochetée ou un crochetage initial de l’onde S.

 

Ces signes sont assez spécifiques, mais peu sensibles. Ils peuvent apparaître à la phase aiguë d’un infarctus. 

On peut aussi utiliser le score de QRS de Selvester (cf. Score de QRS). 

Enfin, on peut suspecter plus générellement un infarctus devant des QRS larges et fragmentés de facon triphasiques (cf. Complexes QRS fragmentés). 

 
Référence
[1] Chapman MG, Pearce ML. Electrocardiographic diagnosis of myocardial infarction in the presence of left bundle-branch block. Circulation 1957; 16:558–71 (téléchargeable)
 
[2] Strauss DG, Selvester RH. The QRS complex - a biomarker that "images" the heart: QRS scores to quantify myocardial scar in the presence of normal and abnormal ventricular conduction. J Electrocardiol. 2009;42(1):85-96.
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 11413463 visiteurs.