Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Hypertrophie VG 2. et BBG

Le diagnostic d’hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) est délicat en cas de bloc de branche gauche car les indices d’HVG perdent leur spécificité :

- la zone de transition est déviée vers la gauche,

- la durée des complexes QRS est allongée,

- les troubles secondaires de la repolarisation sont similaires à ceux observés au cours de l’HVG.

En cas de retard gauche, une hypertrophie auriculaire gauche couplée à une durée de QRS > 155 ms et un haut voltage en précordiales (ex. SV2 + RV6 > 45 mm) ont une bonne spécificté pour le diagnostic d’HVG. De fortes amplitudes de l’onde S en V2 ou V3 et de l’onde R en VL, V5 ou V6 ont en règle générale une bonne valeur diagnostique positive.

En cas d’hémibloc antérieur gauche, la déviation axiale gauche augmente l’amplitude de RDI et de SDIII (ce qui simule l’HVG) et diminue l’amplitude de R en précordiales gauches (ce qui masque l’HVG). Le diagnostic d’HVG à l’aide de la dérivation VL reste fiable. Ainsi, les indices de Sokolow (amplitude de R en VL > 11 mm) ou de Cornell (amplitude de R en VL + onde S en V3 > 28 mm chez l’homme ou > 20 mm chez la femme) ont une bonne sensibilité (45-68%) et specificité (67-81%)....

 
Références :  
Ravi S, et al. Diagnosis of Left Ventricular Hypertrophy in the Presence of Left Anterior Fascicular Block: A Reexamination of the 2009 AHA/ACCF/HRS Guidelines. Ann Noninvasive Electrocardiol. 2013;18(1):21-8.
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 10984515 visiteurs.