Site de formation à la lecture de l'ElectroCardioGramme.

Utilisateur 

Mot de passe 
 
  Physiologie
  Technique
  Terminologie
  Arythmie SV
  Arythmie V
  Blocs
  Coronaropathie
  Cardiopathie
  Toxique/métabolique
  Traitement
  Général
 
 
 
   
 
 
 
Péricardite aiguë. 2 atypique
Certaines présentations de péricardite aiguë sont trompeuses.
 
- les formes précoces avec ECG normal ou simple sous-décalage de PQ,
- les formes avec épanchement péricardique (ondes T aplaties, réduction du voltage, parfois alternance électrique des QRS)
- et surtout des myo-péricardites. Ces dernières empruntent souvent un masque infarctoïde avec sus-décalage de ST parfois impressionnant, limité à un territoire électrique concordant et accompagné d’un miroir et/ou d’ondes Q.
Les principaux diagnostics différentiels sont l’infarctus avec élévation de ST et les variantes de repolarisation
- Il faut pencher vers l'hypothèse d'un infarctus en présence d'un miroir ou d'un sous-décalage de ST dans 1 ou 2 dérivations concordantes, d’anomalies évocatrices des QRS (onde Q ou rabotage des ondes R ou QRS fragmentés), en l'absence du PQ descendant. La surveillance de l’évolution ECG est capitale. En cas de doute persistant, la biologie est de peu d'utilité alors que l'échographie peut être déterminante lorsqu'elle révèle une akinésie (et plus rarement un épanchement péricardique). En cas de doute persistant, il faut traiter comme un ST+ et réaliser une angiographie coronaire sans délai.
- En cas de doute avec une variante de repolarisation, il faut s’aider des critères positifs de repolarisation précoce ou de repolarisation masculine [4] et du ratio d’amplitude ST/T > 0,25 en V6 en faveur d’une péricardite [5].
 
 
 
 
 
 
Dr Pierre Taboulet
Pierre Taboulet
Cardiologue
Urgentiste
Hôpital Saint-Louis (APHP)

 
Ce site est construit à partir du livre

ISBN : 978-2-224-03101-5

publié chez
Vigot-Maloine
(Ed. 2010)
 
 
Vous êtes le 12107255 visiteurs.